Sammy Jane Hughes, l'entrepreneuse derrière les sexy bijoux Jane&Rye [Girl Crush 101]

Crédit photo: Daniel-Julien Inacio Sammy Jane Hughes, l'entrepreneuse derrière les sexy bijoux Jane&Rye [Girl Crush 101]
Je connais la gamme de bijoux Jane&Rye depuis plusieurs années. Pourtant, ce n'est que très récemment que j'ai fait la connaissance de Sammy Jane Hughes, l'entrepreneuse #GirlBoss derrière cette entreprise montréalaise. Ce printemps, nous avons organisé une collaboration pour mettre en valeur les bijoux pour hommes dans un super photoshoot et j'ai eu l'occasion de faire sa connaissance. 

Tu t'occupes de l'entreprise de bijoux Jane&Rye, comment l'aventure a commencé ?

L’aventure Jane&Rye a commencé lors d’une soirée assez festive avec mon amie et associée Erika Drolet. L’idée nous est venue de façon plutôt intuitive. Ce soir-là, on comparait nos bijoux. On jasait, puis on a eu envie de créer un produit qu’on recherchait nous-mêmes sur le marché et qu’on ne trouvait pas.

Nous avons toujours été deux filles artistiques, passionnées et qui avaient envie d’un nouveau «hype» et on s’est dit : Let’s go, on essaie !

On a commencé en créant des pièces uniques avec les vieux bijoux de nos copines. Lors de l’événement de lancement, les gens ont vraiment tripé sur nos créations. On a même dû vendre les bijoux qu’on portait sur nous ce soir-là !

Et puis, les opportunités se sont enchaînées… Bientôt 5 ans (OMG déjà). Depuis 2014, je suis seule dans l'entreprise et je peux vous dire que, malgré les aléas de la vie chaotique d'entrepreneur, je n'ai jamais été aussi heureuse et comblée !

Crédit : Daniel-Julien Inacio

Quel est ton parcours ?
N'étant pas très à l'aise sur les bancs d'école - je suis une fille d'action, border TDAH - j'ai enchaîné, depuis la fin du secondaire, de nombreux postes en mode et en marketing. J'ai voyagé pas mal aussi et c'est en revenant d'un séjour de 5 mois en République dominicaine que j'ai rencontré ma partenaire d'affaires, Erika. C'est depuis la fondation de Jane&Rye que mon parcours professionnel s'est dessiné. Avant ça, je n'étais même pas l'ombre de ce que je suis maintenant.

Est-ce difficile d'être une entrepreneuse à Montréal ?
Pour être entrepreneur, il faut beaucoup de persévérance, de discipline, et par-dessus tout BEAUCOUP de passion. Alors comme dans n'importe quelle ville, ce ne sera jamais quelque chose de facile. Certaines personnes sont faites pour un mode de vie de 9 à 5, pas moi.

Comment décrirais-tu le type de travailleuse que tu es ?
Acharnée, rêveuse, rebelle, passionnée.

Crédit : Daniel-Julien Inacio

À quoi ressemble ton espace de travail ?
J'ai la chance d'avoir pignon sur rue tout l'été à la boutique de vêtements pour femmes Sachika. Je partage l'espace avec Sabrina Cassis d'Alice Kass Lingerie. Toutes mes collections y seront disponibles jusqu'au 28 août prochain.

Je pars ensuite en Inde pour l'achat de ma prochaine collection. À mon retour, je travaillerai de la maison, où je me suis aménagé un beau petit atelier ensoleillé.

Qu'est-ce qui t'inspire dans la vie ?
Tout ce qui est beau. La musique qu'on écoute d'une oreille, les endroits visités dans le monde, les gens rencontrés dans la rue, les voyages, les blogues, les modes et les saisons... et j'en passe! Comme quoi l'inspiration ne vient pas sur commande, il s’agit d’un phénomène étrange et commun, je crois, aux artistes.

Tu fais beaucoup la promotion du beau et du sexy sur la page Instagram de Jane&Rye. Comment faire pour ne pas tomber dans le vulgaire ?
Lorsque c'est fait avec bon goût et que c'est 100 % assumer : ça passe. Bien sûr, des fois, il y a 2-3 petites vierges effarouchées, mais ce n'est pas ça qui nous fait peur! 😉

Suivez Sammy Jane Hughes sur son compte Instagram personnel.
Et suivez Jane&Rye sur les réseaux : Facebook, Instagram et janeandrye.com

Crédit : Daniel-Julien Inacio

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES