Le Festival Go Vélo Montréal, organisé par Vélo Québec (qui a pour mission de développer et promouvoir la pratique du vélo et dont l'expertise est aujourd’hui reconnue à travers la communauté cycliste internationale) et présenté par les Producteurs de lait du Québec en collaboration avec Desjardins, est de retour cet été dans la métropole!

Afin de renouer avec les cyclistes de tous âges et leur permettre de (re)vivre le Tour de l’Île de Montréal, un Tour la Nuit et le Défi métropolitain, le Festival Go Vélo Montréal présentera exceptionnellement cette année ses événements sportifs en juillet et août 2021.

La « fête en mouvement » se déroulera à plusieurs dates distinctes, notamment le jeudi 3 juin, midi, pour la visioconférence de Le vélo et la grande transformation de Paris, où Christophe Najdovski, adjoint à la mairesse de Paris, donnera une conférence sur les retombées du Plan vélo 2015-2020, le samedi 31 juillet pour le Défi métropolitain, qui propose aux cyclistes un parcours non chronométré de 50 à 130 km en partance de Châteauguay, le vendredi 27 août, de 20h à 23h pour un Tour la Nuit (un parcours déambulatoire de 22 km, sans autos, dans les rues de 4 arrondissements de Montréal) et le dimanche 29 août, de 9h à 13h, pour le Tour de l’Île de Montréal (un parcours déambulatoire de 33 km, sans autos, dans les rues de 8 arrondissements de Montréal).

Pour assurer la fluidité de la circulation cycliste et la distanciation physique tout au long des parcours, 8 différents points de départ seront proposés aux participants, qui devront choisir parmi l'un d'entre eux en plus de sélectionner une heure de départ précise parmi les plages horaires proposées au moment de leur inscription. Les parcours du Tour de l’Île et du Tour la Nuit seront aussi entièrement fermés à la circulation automobile pour la durée de l’événement.

Évidemment, vu la situation actuelle de la pandémie, un certain nombre de places limité est disponible. Les inscriptions en ligne pour le Tour de l’Île et le Tour la Nuit sont ouvertes dès aujourd'hui, jusqu’à concurrence du nombre limite de cyclistes atteint.

 

« Tous les aspects de la randonnée liés à la notion de rassemblement ont été mis de côté pour que les cyclistes puissent vivre et profiter de l’essentiel: rouler à vélo dans un environnement des plus sécuritaires. Grâce au nouveau scénario de départ proposé et aux nombreux atouts du vélo – une activité extérieure, une distanciation physique respectée de deux mètres, imposée par le vélo lui-même – combinés à un espace de plusieurs kilomètres de rues pour rouler, tous les éléments sont réunis pour faire vivre aux cyclistes des moments à vélo uniques », expliquait finalement Jean-François Rheault, président-directeur général de Vélo Québec, dans un communiqué.

Page d'accueil