Vous pouvez me suivre via Twitter et Facebook

Ça se passe aujourd'hui, les États-Unis poursuivront avec Donald Trump, à moins que Joe Biden le détrône au final. D'ailleurs, le président actuel en a profité pour conclure sa tournée en frappant sur LeBron James, comme il s'amuse à le faire depuis des mois, voire même des années.

Si vous n'étiez pas au courant, les deux hommes sont incapables de se pifer et chacun d'eux ne passe pas par quatre chemins pour l'indiquer. KING James est toutefois un modèle pour sa communauté et ses messages envers Trump sont pas mal moins virulents...

Une preuve à ce sujet a été livrée hier, alors que monsieur Trump a déposé quelques mots dénigreurs au numéro 23... et la foule s'est même mise de la partie en hurlant des "LeBron James s*cks" sans trop se gêner. À quoi bon se rendre aussi loin que ça dans cette guerre, Donald?

«Je me sens mal pour LeBron. Les audiences de la NBA sont en baisse de 71%. Je n’ai pas regardé un seul tir des finales. Ça m’ennuie. Parce que quand une ligue ne respecte pas son pays, les gens ne regardent pas.»

Le pire dans toute cette pagaille, c'est que Donald Trump supportait LeBron James il y a de ça sept ans... Ce qui démontre que le président des États-Unis a tourné sa casquette de bord lorsqu'il est devenu l'homme le plus puissant de l'Amérique. Voici un beau petit tweet datant de 2013 :

Au final, on comprend que Trump et sa bande de supporteurs détestent LeBron James, et il a profité de cette dernière danse afin de le souligner à nouveau. Ajoutons à cela que cette dernière valse s'est passée à Scranton, en Pennsylvanie, la ville d'origine de son concurrent Biden.

Page d'accueil