Certains athlètes ont choisi la voie obscure. Heureusement, ces tricheurs ont été démasqués.

Image #1

Crédit: WENN /Cover Images

Lance Armstrong

Lance Armstrong a utilisé bon nombre de substances interdites lors de ses conquêtes du Tour de France, au tournant des années 90-2000. D'abord perçu comme une idole du peuple, Armstrong a rapidement été relégué au rang de tricheur, tout simplement.

Image #2

Crédit: WENN /Cover Images

Barry Bonds

Barry Bonds est le meneur de tous les temps au chapitre des circuits frappés dans le baseball majeur. Toutefois, il n'a jamais été élu au Temple de la renommée en raison de problèmes de dopage.

Image #3

Crédit: WENN /Cover Images

Mark McGwire

Mark McGwire a animé les saisons 1998 et 1999 du baseball majeur en compagnie de Sammy Sosa. Les deux se sont livré une lutte sans merci pour le titre de meilleur frappeur de circuits. McGwire a toutefois testé positif aux stéroïdes.

Image #4

Crédit: WENN /Cover Images

Sammy Sosa

En , Sammy Sosa témoigne devant le Congrès américain. On le soupçonne de dopage. Il a toujours nié, même si de nombreux doutes subsistes sur sa saison 2003.

Image #5

Crédit: WENN /Cover Images /BIG

Alex Rodriguez

Alex Rodriguez a été suspendu pendant plus d'un an par le baseball majeur pour avoir fait usage de stéroïdes.

Image #6

Crédit: Capture YouTube

Rafael Palmeiro

Ajoutez maintenant plusieurs autres gros noms au palmarès des baseballeurs dopés... Rafael Palmeiro en fait partie!

Image #7

Crédit: WENN /Cover Images

Roger Clemens

Ainsi que l'ancien lanceur Roger Clemens.

Image #8

Crédit: Capture YouTube

Éric Gagné

Lanceur québécois au talent exceptionnel, Éric Gagné a même remporté le Cy Young remis au meilleur lanceur du baseball majeur. Le , il admet au Los Angeles Times avoir consommé de l'hormone de croissance lors de son premier passage chez les Dodgers de Los Angeles.

Image #9

Crédit: WENN /Cover Images /BIG

Tom Brady

Tom Brady est-il un tricheur? Difficile de prendre position dans ce dossier impliquant le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre : la NFL a statué que oui, mais un juge américain a statué que la NFL avait outrepassé ses pouvoirs, accusant Brady sans preuve. Il aurait dégonflé des ballons pour les rendre plus faciles à attraper.

Image #10

Crédit: Capture nhl.com

Marty McSorley

Marty McSorley a utilisé un bâton dont la courbe n'était pas réglementaire lors des séries éliminatoires de 1993. Jacques Demers, l'entraîneur du Canadien de Montréal, l'avait fait savoir à l'arbitre.

Image #11

Crédit: Capture YouTube

Saints de La Nouvelle-Orléans

Les Saints de La Nouvelle-Orléans de 2012 ont été pris dans un immense scandale de prime aux blessures des joueurs adverses. Ainsi, quelques brutes ont pu «arrondir» leurs fins de mois en explosant des adversaires. Le commissaire Roger Goodell avait dû sévir contre l'équipe.

Image #12

Crédit: WENN /Cover Images

Shoeless Joe Jackson

Shoeless Joe Jackson a été banni du baseball au début des années 1900 après avoir été accusé d'avoir volontairement perdu des matchs de séries mondiales, en compagnie de 7 coéquipiers.

Image #13

Crédit: WENN /Cover Images

Pete Rose

Pete Rose a gagé sur des matchs de baseball alors qu'il était avec les Reds de Cincinnati, une pratique absolument interdite. La demande d'être réinstauré au sein du baseball majeur à été refusée en 2015.

Image #14

Crédit: WENN /Cover Images

Gaylord Perry

Gaylord Perry a amassé une quantité impressionnante de victoires et de retraits sur des prises au cours de sa carrière dans le baseball majeur. Était-ce grâce à sa fameuse balle mouillée ?

Image #15

Crédit: Capture YouTube

Danny Almonte

Danny Almonte a dominé les Little League World Series de baseball en 2001. Plusieurs ont toutefois remarqué qu'il semblait bien plus vieux que les autres joueurs, ce qui se confirma par la suite. Il était âgé de 14 ans, alors que ses adversaires n'en avaient que 12.

Image #16

Crédit: WENN /Cover Images

Diego Maradona

Diego Maradona a marqué un but, lors de la Coupe du monde de 1986, qui en laisse encore plusieurs sans mot : a-t-il, oui ou non, utilisé ses mains pour marquer ? L'absence de technologies de l'image, à l'époque, empêche de rendre un verdict 100% clair.

Image #17

Crédit: WENN /Cover Images

Tonya Harding

Tonya Harding a fait battre Nancy Kerrigan par des membres de son entourage, pour être seule en lice pour remporter une médaille lors des Jeux olympiques de 1994. Elle termina finalement 8e, alors que Kerrigan, en meilleure condition que prévu, remporta l'argent.

Image #18

Crédit: sowetanlive.com

Sergio et Fika Motsoeneng

Sergio et Fika Motsoeneng sont des jumeaux qui se sont échangés le dossard lors d'une compétition d'athlétisme en 1999. Ils furent suspendus 10 ans pour leur geste. De retour dans cette même course en 2010, Sergio a échoué un test antidopage.

Image #19

Crédit: Capture YouTube

Rosie Ruiz

Rosie Ruiz a berné tout le monde en 1980, lors du Marathon de Boston. Prenant la poudre d'escampette rapidement au début de la course, Ruiz s'est glissée dans le métro pour ressortir peu avant la ligne d'arrivée, coiffant tout le monde au passage. La supercherie fut découverte quelques semaines plus tard.

Image #20

Crédit: Capture YouTube

Ben Johnson

Ben Johnson avait remporté le 100m des Jeux olympiques de Séoul en 1988, mais fut reconnu coupable d'usage de stéroïdes peu de temps après. Son record mondial fut alors invalidé.

Image #21

Crédit: Capture YouTube

L’équipe de basket-ball d’Espagne aux paralympiques

L'équipe de basket-ball d'Espagne a remporté l'or aux Jeux paralympiques de Sydney en 2000. Le problème c'est que 10 des 12 joueurs ont délibérément échoué leur test QI pour faire partie de l'équipe. La mascarade dévoilée, ils se sont fait retirer leurs médailles.

Plus de contenu