Momies Égyptiennes : Passé retrouvé, mystères dévoilés au MBAM

Du 14 septembre 2019 au 2 février 2020, venez découvrir l'exposition sur les momies égyptiennes en première nord-américaine au Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM). Cette exposition, alliant arts et science issue des recherches entreprises au British Museum, présente six momies, personnes vivant au bord du Nil entre 900 avant l'ère commune et 180 de notre ère. De plus, plus de 240 artéfacts viennent contextualiser leur quotidien.

 

« C’est avec grande émotion que nous souhaitons la bienvenue à Nestaoudjat, Tamout et Irthorrou, ainsi qu’à leur compagne et à leurs compagnons d’Hawara et de Thèbes », déclare Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM.

 

Modèle de barque funéraire, XIIe dynastie, vers 1985-1795 AEC, provenance inconnue, bois de figuier sycamore, EA 9525.
© The Trustees of the British Museum

 

Parcours : Six momies, six vies

Les anciens Égyptiens croyaient qu'il était essentiel de préparer adéquatement la dépouille du défunt pour assurer sa survie dans l'au-delà. Il s'agissait de conserver le corps dans son intégralité en vue de l'inhumation, tant pour le protéger contre les animaux et les éléments que pour offrir au défunt une « demeure » pour l'éternité.

 

Chaque momie, ou chaque individu, rythme le parcours des visiteurs en racontant sa propre histoire. L'exposition est divisée en six espaces permettant d'explorer une thématique différente : la momification et ses techniques, les croyances et les religions, la santé et l'alimentation, la vie de famille, et la diversité culturelle. Ces corps momifiés sont accompagnés de plus de 240 artéfacts et d'imageries numériques 3D révélant les plus récentes découvertes égyptologiques.

 

 

À propos du Musée des beaux-arts de Montréal

Avec plus d'un million de visiteurs par année, le MBAM est l'un des musées les plus fréquentés au Canada et en Amérique du Nord. Ses expositions temporaires aux scénographies originales croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées aux quatre coins du monde, tandis que sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq pavillons, comprend l'art international, les cultures du monde, l'art contemporain, les arts décoratifs et le design, ainsi que l'art québécois et canadien.

 

Le Musée a connu une croissance exceptionnelle au cours des dernières années avec l'inauguration de deux nouveaux pavillons : le pavillon Claire et Marc Bourgie, en 2011, et le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, en 2016. Le complexe du MBAM est par ailleurs doté d'une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie, ainsi que d'un auditorium et d'une salle de cinéma. Le MBAM est en outre l'un des plus importants éditeurs canadiens de livres d'art en français et en anglais diffusés à l'international. Enfin, le Musée abrite l'Atelier international d'éducation et d'art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d'art en Amérique du Nord, qui permet la mise en œuvre de projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie.

 

Visualisation du corps de Tamout, Troisième Période intermédiaire, début de la XXIIe dynastie, vers 900 AEC, EA 22939.
© The Trustees of the British Museum

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES