Le talent des barbiers Schorem exposé à Québec

Crédit photo: Schorem Haarsnijder En Barbier Le talent des barbiers Schorem exposé à Québec


Schorem. Nom difficilement prononçable, mais hautement prisé pour les admirateurs de Grooming. Deux des barbiers de Schorem, un des salons de barbiers des plus populaires au monde, étaient de passage au Carnaval de Québec la fin de semaine dernière pour un court passage afin de manier leurs instruments gagne-pain devant près de 500 partisans.

Schorem est en fait le nom qu’ont donné les deux Barbiers propriétaires (Leen et Bertus) à leur salon pour hommes. Le nom provient d’une traduction dite « perdue » qui signifierait d’un côté « trou de cul » et « raser » de l’autre. Les deux hommes expliquent sur leur site internet que l’idée leur est venue alors qu’ils étaient en état d’ébriété. Ils ont donc créé en 2010 le seul établissement de coiffure uniquement masculin aux Pays-Bas dans un esprit rebelle.

Dès l'ouverture du salon, Leen et Bertus ne cessent d’avoir plus d’admirateurs. Dotés d’une allure tape-à-l’œil avec de l’encre noire qui couvre une bonne partie de leur corps, les barbiers néerlandais vivent telles des vedettes hollywoodiennes. Ils passent six mois par année à l’extérieur de leur salon afin de propager leur savoir-faire.

Source: Reuzel

Se déclarant de style classique et sans flafla, les barbiers se sont lancés tout récemment dans une tout autre aventure. Ils ont développé une marque hollandaise de pommade de luxe intitulé Reuzel. Les deux artistes du rasoir ont acquis une telle notoriété avec le temps, qu’une coupe de cheveux et une taille de barbe coûteraient près de 90 $ canadien.

Avec une telle demande, les deux barbiers ont même eu droit à un léger passage sur les plateaux de TVA. Les étoiles de la barbe étaient de passage à l’émission Salut Bonjour! ce matin — même.

Facebook / Instagram
 

 

Une photo publiée par Schorem (@schorembarbier) le

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES