Port Franc, une entreprise montréalaise qui offre le meilleur des produits français aux Québécois

Crédit photo: Port Franc via Instagram
L’automne, Messieurs! Dites bonjour à la drop de degrés Celsius (même si pour l’instant, fait super chaud) et le vent qui s’immisce entre vos fenêtres doubles vous rappelant que bientôt, il faudra isoler le tout avec du saran wrap. On n’a pas tous le luxe d’avoir un plancher chauffant et comme souvent notre corps a du mal à s’habituer aux premières vagues de froid, une paire de pantoufles serait la bienvenue. Port Franc est là pour sauver la mise! 

Cette nouvelle plateforme a été lancée par un Français, Québécois d'adoption, Fabien Loszach, suite aux demandes incessantes de sa famille et amis de rapporter des paires de pantoufles dans ses valises quand il retournait dans le vieux continent. Le but de Port Franc? Assurer un échange de produits de qualité faits main entre la France et le Québec. Les chaussons attirent notre attention, mais ils proposent aussi d'autres items comme des couteaux de poche, objet fétiche du Sud-Ouest de la France, ainsi que des articles de maison.
 

source : www.portfranc.co
Ayant le bien des Québécois frileux à cœur, cette entreprise fournissant des chaussons à l’histoire très distinguée vient officiellement de lancer leur business le 1er septembre. Joie! Vous pourrez désormais profiter des Charentaises Rondinaud, connues mondialement.

Après cette phrase remplie de jargon, qu’est-ce qu’une Charentaise? C’est en gros une sorte de pantoufle qui vient de la Charente, une région située dans le Sud-ouest français. Sa semelle en feutre et son intérieure en laine de mouton font de cet accessoire un objet confortable et résistant, adjectifs clés pour affronter le maudit frette.
 

source : www.portfranc.co
Petite tranche de vie : on les appelait « les silencieuses » au 18e siècle. Les domestiques les portaient comme chaussures d’intérieur pour de un, ne pas déranger les châtelains (qui, semble-t-il , n’avaient pas un château assez grand s’ils entendaient si bien le bruit des pas de leurs employés), et de deux, pour que ces derniers cirent les planchers incessamment en marchant partout dans la demeure. Fallait garder ça beau!  

Ça, c'est le premier atelier Rondinaud. C'est tout pour la minute historique.
source : www.portfranc.co
Bref, le Québec peut maintenant profiter de ce bijou domestique, puisque Port Franc assure la livraison outre-mer du produit. La Charentaise est offerte en plusieurs couleurs, mais vraiment, si vous voulez avoir le complete back-in-the-days’ style, prenez–en avec le tissu carreauté. C’est le motif symbolique de la marque Rondinaud

Et selon les dires de Fabien, le but serait de pouvoir éventuellement ouvrir une deuxième plateforme, cette fois aux Français, afin d'offrir des produits québécois. 

Vous pouvez suivre leur avancée en sol nord-américain sur leur page Facebook, ou simplement vous pitcher en toute hâte sur leur boutique en ligne.

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES