Comment se vendre, selon des concepts de marketing

Crédit photo: @beyonce | Instagram Comment se vendre, selon des concepts de marketing

J’ai récemment fait la connaissance de Jules Marcoux, un jeune entrepreneur de Québec et consultant en marketing. Avec lui, je vous présenterai des articles sur le marketing afin de vulgariser quelques notions sur le sujet. Dans ce premier article, on parlera de l’art de se vendre, au plan personnel et professionnel.
 
Se traiter comme notre marque de jus de fruit préférée
Dit de même, ça semble bizarre, mais on appelle ça le positionning. Quand on pense à Starbucks, on pense à café, comme pour Subway et sous-marin. Il faut donc trouver un mot qui représente notre force et notre valeur. Pensez à ceci: une compagnie paie une personne pour sa valeur de la même manière qu'une personne ira acheter sa marque de jus de fruits préférée pour la valeur que la marque a à ses yeux.

Puis, lorsqu’on connaît notre valeur et ce qu’on vaut au plan professionnel, on aura plus confiance en soi et se vendre deviendra plus facile.
 

Crédit: Liu Bolin

La question de confiance
Pour se vendre, il faut justement prendre confiance en soi. Notez qu’on dit qu’il faut prendre de la confiance et non avoir confiance, puisque la confiance n’apparaît pas seule, mais elle se développe. C’est normal d’avoir des doutes et de se remettre en question, c’est justement cela qui nous amènera à développer notre confiance en soi.
 
Avoir quelque chose à montrer et cogner aux portes
Que ce soit un portfolio, un site Web, une chaine YouTube ou Soundcloud, il est important d’avoir un produit à montrer. Ça ne doit pas nécessairement être quelque chose d’incroyable, mais il faut simplement montrer quelque chose. Par le fait même, en ayant un petit quelque chose à montrer à un client, cela donne de nouvelles opportunités.

Ainsi, notre portfolio professionnel devient notre vitrine pour montrer notre talent. Lorsqu’on parle de portfolio, on ne parle pas nécessairement d’un portfolio de photographe ou de mannequin. En fait, votre portfolio peut être aussi simple que votre cellulaire, il suffit de savoir comment l’utiliser à son plein potentiel. Comme le dit Jules, notre cellulaire n’aboutit qu’à une facture si on ne l’utilise pas de façon optimale.
 
Nous sommes dans un jeu vidéo
Tout simplement. Dans la vie, il faut franchir des étapes et entre ces étapes, il y a des problèmes à résoudre et des obstacles à surpasser. Il faut prendre du recul sur notre vie, évaluer les problèmes, voir en quoi consistent ces étapes et comment faire pour se rendre au prochain niveau.
 

Prendre des risques calculés
On dit souvent de prendre des risques. Par contre, c’est un concept qui mérite d’être plus défini, puisqu’on ne veut pas tout mettre ses œufs dans le même panier. Il faut prendre conscience du fait que les erreurs sont courantes et qu’il ne faut pas avoir peur des risques. Lorsqu’on parle de risque, Jules m’a donné un exemple bien concret que ledit risque ne signifie pas nécessairement d’investir tout son argent dans son projet. Le risque peut être aussi simple que d’arrêter d’aller au restaurant un soir pour se consacrer à son projet.
 
Devenez un expert
C’est le concept de Earning Power. On veut toujours tout apprendre et tout connaître, mais c’est important de se concentrer sur un aspect en particulier et devenir expert dans ce domaine. En faisant cela, on devient non seulement un gourou dans notre domaine, mais notre crédibilité devient solide et on pourra charger plus cher. Tout est une question de valeur. Et surtout, il faut se dire qu’on peut toujours être meilleur dans ce qu’on fait; d’où le concept du jeu vidéo, on veut monter au plus haut niveau.
 
Je vous laisse sur une citation de John Green : « At the end of each day, I sit down with a good book and a cold drink and ask myself : What did I do today to become more like Jay Z ». Parce qu’on va se le dire, Jay Z, il a compris la game. Il a pris son brand value, sa valeur, et il l’a commercialisé pour devenir l’homme d’affaires qu’il est aujourd’hui. Il faut aussi penser que les grandes marques que nous connaissons sont toutes parties de rien. Il faut justement franchir plusieurs étapes pour devenir de plus en plus grand. On doit partir de ce qu’on est capable en étant petit, pour grandir dans ce monde de fou.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES