Carey Price est un humain formidable, et une fois de plus, il a démontré cette grande qualité en prenant plusieurs minutes pour dialoguer avec une femme crie atteinte d’un cancer du cerveau.

Le numéro 31 a contacté celle-ci via visioconférence grâce à Jonathan Bertrand, un enseignant d’éducation physique de Waskaganish, l’endroit où la dame en question, soit Shirley Wischee Moar, travaille comme enseignante.

La discussion entre Carey et Shirley a duré une dizaine de minutes, alors que les deux nouveaux amis ont jasé de hockey, mais également du diagnostic qu’elle a reçu en janvier dernier.

Elle a d’ailleurs indiqué à Carey son puissant désir d’assister à une joute de hockey à nouveau… Carey lui a envoyé des ondes positives, de gros encouragements, et l’a fortement encouragée à ne pas baisser les bras face au combat qui l’attend.

Connaissant celui-ci, il doit être en train de préparer une virée au Centre Bell, toutes dépenses payées pour Shirley, aussitôt qu’elle se portera mieux.

Soulignons que madame Moar se dirigeait vers l’Institut-hôpital neurologique de Montréal pour un simple rendez-vous, qui s’est finalement transformé en horrible nouvelle. Elle a ensuite passé sous les bistouris à trois reprises, pour se diriger vers des séances de radiothérapie et de chimiothérapie afin de poursuivre le processus.

Envoyons une tonne d’ondes positives à Shirley!

Page d'accueil