Dans le cadre de son objectif d’atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050, le Canada a introduit une nouvelle réglementation exigeant qu’un cinquième de tous les véhicules vendus au Canada soient électriques d’ici 2026.

Étant donné que le prix de l’essence devrait augmenter de nouveau et que les consommateurs s’inquiètent de l’héritage des émissions de combustibles fossiles, c’est le moment idéal pour se tourner vers les véhicules hybrides et électriques à batterie.

Mais faire un choix éclairé peut être décourageant. Pour vous aidez sur les nouveaux modèles qui débarquent chez nous en 2023, regardez notre guide pratique.

Il existe de nombreuses formes de systèmes de propulsion et de méthodes de stockage de l’énergie parmi les véhicules électriques hybrides et à batterie, toutes différentes des voitures à essence traditionnelles.

Le nombre même d’options de véhicules hybrides et électriques peut rendre l’idée de passer à un véhicule hybride ou électrique décourageante pour beaucoup. Voici un guide pour comprendre les véhicules hybrides et électriques et choisir celui qui convient le mieux à votre style de vie.

En quoi les voitures hybrides et électriques sont-elles différentes ?

Les voitures traditionnelles à essence utilisent un type de moteur appelé moteur à combustion interne qui utilise du carburant pour se propulser. Cependant, même les moteurs à essence les plus performants n’ont qu’un rendement de 20 à 35 %.

En d’autres termes, une voiture à essence perd les deux tiers de son énergie sous forme de chaleur, plutôt que de travail utile. Les véhicules électriques et hybrides, en revanche, sont beaucoup plus efficaces.

En effet, dans les véhicules hybrides et électriques, contrairement aux voitures à essence, seule une partie de la force de propulsion, voire aucune, est générée par les moteurs. Ils utilisent des machines électriques, dotées d’un processus de conversion d’énergie à haut rendement d’environ 90 %, pour propulser le véhicule. Les machines électriques améliorent la consommation de carburant et la facilité de conduite.

Véhicules électriques hybrides

Avant de décider du type de véhicule électrique à acheter, il est important que les acheteurs sachent si des chargeurs de véhicules électriques sont disponibles dans les zones où ils vivent et conduisent. Si les bornes de recharge sont difficiles d’accès et que l’acheteur parcourt de longues distances, le véhicule électrique hybride est une bonne option dans laquelle investir.

Les véhicules électriques hybrides se situent à mi-chemin entre les véhicules entièrement électriques et les voitures classiques, car ils associent un moteur à combustion interne à une machine électrique. Les véhicules hybrides stockent l’énergie à la fois dans le réservoir de carburant et dans la batterie.

Les véhicules hybrides se distinguent par la façon dont ils transforment la puissance du moteur en mouvement, ce que l’on appelle le groupe motopropulseur. Les groupes motopropulseurs sont importants car ils influent sur la consommation de carburant, la facilité de conduite et le prix d’achat d’un véhicule. Il existe trois principaux types de classification des véhicules hybrides sur cette base.

Système hybride de série

Les véhicules hybrides de série, comme la BMW i3 à autonomie étendue et la Fisker Karma, utilisent uniquement le moteur pour fournir la force motrice. L’énergie passe du moteur au générateur, à la batterie, puis au moteur, à l’essieu et enfin aux roues.

Le moteur fonctionne dans sa zone optimale étroite avec un rendement élevé et fournit de l’énergie mécanique au générateur couplé, qui convertit ensuite l’énergie mécanique en énergie électrique et charge la batterie.

Le générateur et le moteur ayant normalement un rendement d’environ 90 %, le processus de conversion permet d’améliorer la consommation de carburant.

En outre, une partie de l’énergie mécanique est reconvertie en énergie électrique pendant le processus de freinage et stockée dans la batterie, ce qui permet de réduire la consommation de carburant. Cela en fait un bon choix pour la conduite en mode « stop and go » causée par un trafic intense ou des feux de circulation.

Véhicules hybrides parallèles

Les véhicules hybrides parallèles couplent à la fois le moteur et la machine électrique à la transmission. Par rapport à l’architecture hybride série qui utilise un générateur et un moteur de propulsion, le système hybride parallèle utilise une machine électrique, mais le moteur ne fonctionne pas toujours de manière optimale.

Cette configuration est moins adaptée au scénario « stop-and-go », mais présente de meilleures performances en conduite à grande vitesse puisque les deux sources de propulsion fonctionnent avec un rendement élevé. Parmi les exemples de véhicules hybrides parallèles, citons la Honda Insight, le Land Rover Range Rover P400e, le Hyundai Tucson Hybrid, le Hyundai Ioniq et le BMW X5 530e.

Véhicules hybrides série-parallèle

Les véhicules hybrides série-parallèle combinent les avantages des configurations série et parallèle. L’inconvénient de ces véhicules hybrides est leur prix. En effet, étant donné que ces véhicules sont composés à la fois de systèmes en série et en parallèle, ils sont plus complexes, ce qui entraîne un prix plus élevé.

Les Toyota Prius, Lexus CT 200h, Ford Fusion Hybrid et Toyota RAV4 sont des exemples de véhicules hybrides série-parallèle.

Véhicules entièrement électriques

Si les stations de recharge sont facilement accessibles et que la conduite sur de longues distances n’est pas une préoccupation, les véhicules électriques à batterie sont une bonne option à envisager pour les acheteurs. Les véhicules entièrement électriques reposent uniquement sur une machine électrique et n’ont pas de moteur à combustion. Ils obtiennent de l’énergie du réseau électrique et la stockent dans leur batterie.

Les véhicules électriques sont très efficaces en raison du processus de conversion de l’énergie des machines électriques. Outre la taille et le type de batterie, les véhicules électriques utilisent les machines électriques de différentes manières.

La plupart des véhicules électriques utilisent une seule machine électrique comme source de propulsion, qu’il s’agisse d’une traction avant ou d’une traction arrière. L’un des inconvénients de cette configuration est que la machine électrique ne fonctionne pas toujours à son efficacité optimale. Cela affecte la distance que le véhicule peut parcourir entre deux charges.

Pour améliorer leur efficacité et leur facilité de conduite, certains véhicules électriques utilisent plusieurs machines électriques. Certains véhicules répartissent la puissance du véhicule entre deux moteurs, ce qui permet d’obtenir un meilleur rendement et une plage de vitesse plus large. Les voitures Tesla Model 3, Model Y et Model S ont cette configuration, ce qui permet une transmission intégrale et un meilleur contrôle de la traction.

Une autre façon pour les véhicules électriques d’améliorer la motricité est d’utiliser trois machines électriques. Cela permet aux véhicules de contrôler le couple dans les roues arrière séparément dans un processus connu sous le nom de contrôle de vectorisation du couple. Les exemples typiques de cette configuration sont le Model S Plaid et le Model X Plaid.

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour passer à un véhicule électrique. Pour aider les Canadiens à passer à cette option de véhicule plus écologique, le gouvernement canadien offre des aides financières. Le programme Incitatifs pour les véhicules à émissions nulles offre des remises en espèces pour les véhicules électriques à batterie et les véhicules hybrides rechargeables. Certaines provinces, comme la Colombie-Britannique et le Québec, offrent également leurs propres remises provinciales.The Conversation

Notre guide : Les nouveaux véhicules électriques 2023

Page d'accueil