Pour la première fois dans l’histoire aujourd’hui, un engin spatial lancé par l’Agence spatiale américaine a touché le Soleil.

La sonde Parker Solar Probe de la NASA a traversé la haute atmosphère du Soleil, aussi appelée la couronne, et y a échantillonné des particules et des champs magnétiques. Une première dans l’histoire de la conquête spatiale.

Pour les scientifiques, cet exploit est phénoménal. Il devrait permettre de découvrir des informations essentielles sur notre étoile la plus proche et son influence sur le système solaire.

«Le fait que la sonde Parker Solar Probe « touche le Soleil » est un moment monumental pour la science solaire et un exploit vraiment remarquable», a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Science Mission Directorate au siège de la NASA à Washington.

Parmi les découvertes importantes réalisées par Parker Solar Probe depuis que la sonde s’est approchée du Soleil en 2019, il y a l’intérieur du vent solaire. Ces flux de particules aussi appelés « switchbacks » sont nombreux à proximité du Soleil.

Parker Solar Probe est maintenant passé suffisamment près pour identifier un endroit où elles prennent naissance : la surface solaire. Ce phénomène était impossible à étudier de loin.

Maintenant que les chercheurs savent ce qu’ils doivent rechercher, les passages plus rapprochés de Parker pourraient révéler encore plus d’indices sur les retours de flamme et d’autres phénomènes solaires.

Les données à venir permettront aux scientifiques de prévoir les phénomènes météorologiques spatiaux extrêmes qui peuvent perturber les télécommunications et endommager les satellites autour de la Terre.

Page d'accueil