Le Los Angeles Times vient de révéler les derniers mots qu’a tenus par la directrice photo Halyna Hutchins après avoir été tirée à bout portant par une arme tenue par Alec Baldwin.

La scène se déroule sur le plateau de tournage du film Rust à Santa Fe au Nouveau-Mexique. Dans une église, Alec Baldwin tient dans ses mains un revolver de marque Colt de calibre .45 qu’il croit chargé à blanc. Il ouvre le feu touchant Halyna Hutchins et le réalisateur Joel Souza.

Facebook

Quelques secondes après avoir été touché, Halyna Hutchins mentionne à un machiniste à côté d’elle : «Ça n’est pas bon. Ça n’est pas bon». Ce sont ses dernières paroles. La femme de 42 ans a succombé à ses blessures à son arrivée à l’hôpital.

Le quotidien Los Angeles Times a recueilli les témoignages de 14 membres du personnel de tournage du film Rust, à leurs courriels et à leurs messages textes.

Selon le journal californien, Alec Baldwin pratiquait une scène de tir dans l’église pour s’assurer que les caméras aient le bon angle pour bien voir la scène.

L’acteur aurait alors expliqué ce qu’il allait faire avant le coup de feu fatal, explique des témoins de la scène.

«Alors, je vais le sortir de son étui, mettre en joue, et go « Bang! »», aurait dit la vedette en appuyant sur la gâchette.

Le projectile aurait atteint Halyna Hutchins à la poitrine faisant jaillir du sang. Le réalisateur Joel Souza, également s’est lui aussi écroulé au sol.

Le cinéaste aurait alors crié «Que se passe-t-il? Ça brûle!»

À ce moment, Alec Baldwin a mis l’arme au sol et ne cessait de répéter «Que s’est-il passé?».

Même s’il est clair que le tir d’Alec Baldwin était accidentel, au sens ou l’arme aurait dû être chargée à blanc, il est possible que celui qui portait aussi le chapeau de producteur du film soit poursuivi au criminel. L’enquête du coroner va apporter de nombreuses réponses aux questions entourant la sécurité sur ce tournage.

Page d'accueil