Émilie Leclerc : actrice et amatrice brassicole sous le nom de La Petite Bière [Girl Crush]

Crédit photo: Carl Thériault

Très suivis sur les réseaux sociaux par les amateurs de bière et d'alcool, La Petite Bière, de son vraie nom Émilie Leclerc, a déjà collaborer à de nombreuses reprises avec Ton Barbier. Comme on l'aime beaucoup, on a décidé de lui faire honneur et de lui poser quelques questions pour mieux la connaitre.

 

Ton âge / la ville où tu es né et où tu habites?

J’ai 33 ans. Je suis née à Drummondville. J’habite maintenant Montréal.

Carl Thériault

 

Comment définirais-tu ton travail?

Un équilibre. Je suis actrice et amatrice brassicole sous le nom de « la petite bière ». Je réussis assez bien pour gérer mon temps entre les auditions, les tournages et les divers contrats générés par mon blog: création de contenu, articles, création de menus bière, publications instagram, entrevues, gestion de média sociaux, stories, concours etc. J’adore combiner les deux, c'est « challengant », amusant, anti-routine, et toujours ben ben ben excitant! Je m’ennuie jamais.

View this post on Instagram

HAPPY NEW BEER! . (English below french) . Photo: @carl.theriault.photo DA: @felix.lanuit + @pascalguilbault . . Le réveillon du jour de l’an c’est toujours une grosse soirée pour nous les artistes! Donc quand j’ai finis mon chiffre à @lavoutemontreal à 3ham, la première bière que j’ai bue avec mon maquillage de princesse c'est: la "3 balles 2 prises" de @mabrasserie . Une excellente IPA, trouble, arômes de houblons verts. En bouche c’est très « forêt boréale » ça goûte la résine, le vert, le conifère, avec une touche d’agrumes, pamplemousse surtout. Vraiment excellente! Bonne année (et bonne bière) 2020 tout le monde! . . . New Years Eve is always a big night for us artists! So when I finished my shift at 3ham, the first beer I drank with my bad ass princess make-up was: the "3 balles 2 prises" from @mabrasserie. Excellent IPA, cloudy, aromas of green hops. It tastes like a "boreal forest »: resin, dank AF, coniferous, with a touch of citrus, mostly grapefruit. Really great one! Happy new year (and beer) 2020 everyone! . . . #neipamonster #lapetitebiere #bonneannée #2020 #mabrasserie #boirelocal #lapetitebiere . . ***pour respecter la loi la canette que j’ai apporté à la Voûte était un « dummie ».***

A post shared by Émilie (Montréal, Quebec) (@la_petite_biere) on

Comment es-tu tombé dans le domaine des communications et de la bière?

Je suis actrice (j’ai gradué de l’école de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2010) J’étais dans les « chanceuses » qui travaillaient assez que je pouvais en vivre sans job d’appoint. Mais quand j’ai eu 30 ans, le téléphone a arrêté de sonner, j’ai trouvé ça rough en « simonac ». Et j’ai alors fait un dur constat: J’avais mis tous mes oeufs dans le même panier. Je devais avoir une autre passion sur laquelle j’avais le plein contrôle.

Le prétexte que j’ai utilisé pour partir mon blogue Instagram, c’est la « new england IPA » ou NEIPA: Opaque fruité à souhait, pas très amère. Ce genre de IPA venait de faire son arrivée au Québec entre autres avec la fameuse « ipa du nord-est » de la brasserie Boréale. Et comme elle était difficile à trouver à l’époque, je mettais des photos des bars où je l’avais goûté. Et ça a décollé du jour au lendemain. « And the rest is history ». Héhé! #neipamonster !!

Crédit: Carl Thériault

 

Quelle est la rencontre qui t'a le plus marqué dans ton domaine?

Je dirais « les » rencontres. C’est toutes ces femmes qui sont dans le domaine. Avant de m’embarquer dans le monde de la bière je me sentais seule de ma gang. Dans le temps, et même encore aujourd’hui (un peu moins souvent, mais quand même) j’entendais régulièrement: ha ouin une fille qui aime la bière c’est rare. Ou que c’était bizarre qu’une fille avec mon look ou mon physique boive de la bière. Puis en explorant les « zinternets » et plus particulièrement instagram, j’ai découvert toute une communauté de femmes fortes qui s’impliquent, comme moi, jour après jour, à faire évoluer les consciences. Chacune à notre façon, mais à l’unisson, on essaie d’inclure plus de femmes (et de gens) à embarquer dans l’univers « craft ». Et surtout, comme dans tous les milieux dominés par les hommes, à normaliser qu’il y aient des femmes (et de la diversité) dans l’industrie.  

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Émilie (Montréal, Quebec) (@la_petite_biere) le

 

As-tu une autre occupation / emploi / études?

Oui, j’étais performeuse live au club La voûte, dans le Vieux-Montréal à l’époque pré-covid. Pour l’instant le club est fermé.  

Comment définirais-tu ton look en 3 mots?

Éclectique, 70’s, animal.  

Quelle est ton icône de style? Ton inspiration ?

J’aime beaucoup les looks que créer @widows.blow . Elle a une boutique sur St-Laurent qui s’appelle @lacarvanevintage . J’aime beaucoup les années 70, le psychédélique et le style gogo, les imprimés animaux et elle a toujours plusieurs pièces cool pour moi dans son inventaire.

Comment décrirais-tu le type de travailleuse que tu es?

Intuitive, acharnée, je prends les devants et je crée des situations ou des opportunités pour me créer de l’emploi sans attendre après personne, comme c’est trop souvent le cas dans l'acting.  

Trois lieux dans lesquels on risque de te croiser?

Pour cet été ce sera: Une brasserie québécoise, un bar ou restaurant qui sert de la bière artisanale … ou sur mon balcon!  

On retrouve quoi comme musique dans ton Ipod/Iphone/Androïde?

HA! Rien… J’écoute des voix, exemple la radio, ou les nouvelles, des podcasts, ou une émission (comme « the office ») où il n’y a pas beaucoup de musique et seulement du dialogue. Ou quand je travaille avec Carl, on écoute sa playlist. Hahaha!   

View this post on Instagram

HONG KONG BEER SCENERY . Photo: 🙋🏼( @mimjackson ) . (English⬇️) La bière à Hong Kong est aussi impressionnante que leur gratte-ciels!! J'ai vraiment été surprise par la qualité de ce qui se brassait localement! Un seul constat: je dois y retourner avant la fin de l'année! J'avais une petite valise, alors j'ai seulement pu rapporter 18 bières! Regardez-moi ben aller la prochaine fois! 😜Et restez à l'affût pour mes prochains coups de cœur parce que ma foi, il y en a! 🍻 #ilovehongkong . . The beer scenery in Hong Kong is as impressive as their skyscrapers !! I was really surprised by the quality of what was brewing locally! I have to go back before the end of the year! I had a small suitcase, so I could only bring 18 bottles/cans back. Just watch me next time, I will bring a whole suitcase just for them little babies! Oh! And stay tuned for my next favorites from HK cuz there is a lot! 😜🍻 #hongkongcraftbeer . . . #lapetitebiere #neipamonster #hongkongview #skyscraper #hkcraftbeer #craftbeerhk

A post shared by Émilie (Montréal, Quebec) (@la_petite_biere) on

 

Quels projets dans lesquels tu as participé t'ont le plus marqué pour l'instant ?!

Mon voyage à Hong Kong pour représenter La voûte en juin dernier. Avec la nouvelle loi qui vient de passer là-bas, je doute que j’y retournerai un jour et si j’y retourne, je suis certaine que la «vibe » ne sera plus jamais la même. J’ai aussi fait mes propres cascades pour le film « nitro rush » ou je me jetais du 15e étage d’un immeuble… méchant rush d’adrénaline! Et j’ai aussi fait un contrat pour de la création de contenu pour trou du diable.

View this post on Instagram

PERROQUET IPA . Photo: @carl.theriault.photo . J’ai vraiment un lien particulier avec la Perroquet IPA. Quand @troududiable m’ont approché pour leur créer du contenu pour leur IPA, j’avais en tête un contact : @perroquets_en_folie . Quand j’ai jasé avec Mélie, la proprio, jai appris que la COVID avait fait d’autre genre de victimes... . Son refuge a besoin de rénovations majeures et pour ce faire elle a cruellement besoin de visiteurs, et de faire des visites à domicile, mais avec le confinement et les mesures de distanciations, elle n’y arrive pas! J’étais triste d’entendre son histoire. . Alors j’en ai parlé à TDD.Tout de suite, ils m’ont proposé de s'impliquer et on donné 2000$ à la campagne du refuge pour les aider à passer à travers la crise! (Lien dans ma bio) Merci TDD! . J’étais vraiment contente, j’avais l’impression d’avoir fait une petite différence, indirectement. Et j’ai eu la chance de passer une journée aves les oiseaux. J’ai tellement appris sur ces magnifiques créatures! C’est pour ça que la Perroquet IPA, en plus d’être une excellente NEIPA session, elle sera toujours ben spéciale pour moi.💕🦜🍺 . . I have something special with Perroquet IPA. When @troududiable asked me to create content for their IPA, I immediately though of a contact I had in a parrot shelter But when I chatted with Mélie, I learned that COVID had made other types of victims. . Her shelter needs major renovations and to do this she badly needs visitors, and make home visits with the birds, but with confinement and social distancing measures, she just can't do it! I was so sad when I heard her story. . So I told TDD about it. They immediately offered to get involved and gave $ 2,000 to the shelter's crowdfunding campaign to help them get through the crisis! (Link in my bio) . I was really happy, I felt like I had made a small difference for someone, indirectly. And I learned so much about these magnificent creatures! That’s why, Perroquet IPA, Will always have a special place in my heart. 💕🦜🍺 . #perroquet #ipa #lapetitebiere #collab #neipamonster #sessionipa

A post shared by Émilie (Montréal, Quebec) (@la_petite_biere) on

J’ai eu un coup de foudre. Je ne pensais pas pouvoir créer des liens aussi intenses avec des perroquets. Quelles créatures magnifiques et attachantes! D’ailleurs le refuge ramasse des fonds en ce moment si ça vous dit de les encourager.  

Quels sont tes projets pour l’avenir?

Continuer de développer du contenu (photos, vidéos, articles). Aider à faire rayonner les bières du Québec à l’international et continuer de sensibiliser mes abonnés à la diversité et l’inclusion. Voyager de plus en plus pour parler de la bière d’ailleurs, faire la promotion du tourisme brassicole et encourager les gens à explorer le monde à la façon « la petite bière ». Et peut-être, inspirer d’autres femmes à avoir des carrières dans la bière au passage!  

Suivez Émilie Leclerc sur instagram @La_Petite_Biere!

 
View this post on Instagram

NOSTALGIE! . Photo: @carl.theriault.photo Édit: @mimjackson . Je revis ce moment où je me la coulais douce au @restaurantlebalthazar avec la Pitayana de @brasseriegenerale . Une bière à l’ananas, pitaya rouges, fermentée avec bactéries lactiques et levures sauvages. Une bonne bière bien froide, acidulé et fruité sous le soleil: 👌🏻Santé au retour des terrasses! 🍻 . . I relive this moment when I took it easy at @restaurantlebalthazar with a Pitayana from @brasseriegenerale. A beer with pineapple, red pitaya, fermented with lactic bacteria and wild yeast. A good cold, tart and fruity beer under the sun: 👌🏻🍻 . . #goodmemories #sourbeer #fruitbeer #lapetitebiere #neipamonster

A post shared by Émilie (Montréal, Quebec) (@la_petite_biere) on

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES