Entrevue avec Lady Sylva : nouvel album à la mémoire de son père

Née au Liban, Arménienne de souche, Parisienne de formation, Montréalaise de coeur, Sylva Balassanian incarne la quintessence de ses racines. Très jeune, elle se distingue par son talent pour le piano et le chant. Elle accompagne Bécaud, Aznavour, Moustaki, Ferrat et Léveillée dans leurs tournées au Liban et participe au Festival international de la chanson de Sopot. Un premier prix d'exécution à l'École normale de musique de Paris la lance sur la trajectoire d'une carrière d'interprétation classique, dont elle modifie le cours en redécouvrant ses multiples sources d'inspiration.   Sa musique, à la frontière de l'interprétation et de la création, est le fruit d'une recherche constante d'équilibre entre qualité, précision, émotion et liberté d'expression. À travers les touches de son piano sensuel et la magie de sa voix pénétrante, elle fait vibrer toutes les cordes qui nous animent  

1. Qu’est-ce qui vous a poussée à devenir chanteuse et pianiste ?

Suite à un concours de télévision « Toute la Ville chante » que j’avais emporté à mes 14 ans, on m’invite à faire la première partie d’une tournée de Charles Aznavour, au Liban. Au lendemain de ma première apparition avec ce géant de la chanson, un article dans le journal, Daily star, mentionna que ma prestation fut le clou de la soirée.  À ce moment là, mon père qui n’avait pas le compliment gratuit, m’a montré avec une fierté et émotion contenue l’article en question. Dès lors, la notion de carrière musicale s’est pleinement matérialisée en moi.  

2. Parlez-nous de votre nouvel album, quelles chansons va-t-on y retrouver ?

Suite au grand succès critique de mon album de début « Souffles d'Orient » - nominé à l'ADISQ dans la catégorie Musiques du monde, et mon deuxième album "Lady Sylva"  en tournée depuis 2015 à Montréal, Québec, au Liban et en France, je m’investis dans ce nouveau projet de création musicale “À mon père” en tant qu’auteure-compositrice-interprète. Mon envie est d’exposer davantage mon trajet de femme. À partir de l’adolescente, avec ma première composition « Il pleure » suite à mon premier chagrin d’amour. Ensuite l’adulescente, découvrant l’éveil de sa féminité et sexualité, avec un petit clin d’œil aux « me too ». Jusqu’au stade de la femme adulte d’aujourd’hui, affirmant un engagement social.

3. Votre nouveau projet « À mon père » est réalisé en partenariat avec l'organisme Hay Doun pour le soutien des migrants, des plus démunis et leurs enfants. Qu’est-ce que cette cause représente pour vous ?

Cela vient me chercher dans mon profond désir d’implication sociale. En me rapprochant d’un organisme favorisant l’intégration de nouveaux immigrants, et ce, dans le but de propulser l’inclusion, ma musique va être plus rassembleuse. La pertinence de cette collaboration prends forme pour moi surtout à travers ma chanson “À mon père” dédiée au parcours de réfugié de “Feu” mon père. En tant qu’enfant de réfugié, m’associer avec un organisme comme Haydoun vient me chercher dans ma profonde sensibilité. Je m’apprêtais à lancer le projet avec une chorale d’enfants de migrants, lorsque la crise de la Covid-19 est arrivée !...  

4. Une campagne de socio-financement est également associée au projet ?

Oui, sur indiegogo.com.  

5. Où va-t-on pouvoir se procurer votre album ?

Sur les différentes plates-formes numériques comme Spotify, Itune etc suivi par un lancement physique quand la situation nous le permettra.

6. En ces temps particuliers, comment vivez-vous le confinement dû à la COVID-19 ?

Je continue à donner des cours de musique en ligne, la plus jeune 6 ans, la doyenne 92 ans, ils en raffolent. Je consolide le projet « À mon père » à distance avec mon équipe.  

7. Cela vous permet-il d’être plus créative ?

Pas sûr… des bouffées de créativité. Mais pour le reste j’ai besoin de liberté, de contact humain et de public.  

8. Où peut-on vous suivre et vous contacter pour obtenir davantage d’information ?

Sur mes pages web ladysylva.com, Facebook « Lady Sylva », Youtube Bandcamp, Soundcloud. Merci à Lady Sylva pour avoir pris le temps de répondre aux question de Ton Barbier.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES