Histoire 101: Comment le Gin est devenu l’un des alcools les plus populaires?

Histoire 101: Comment le Gin est devenu l’un des alcools les plus populaires?

Le gin est présentement l’un des alcools les plus populaires de la province. On en trouve de différentes déclinaisons et dans un nombre incalculable de cocktails. Tous les bartenders de la ville connaissent un minimum de 10 cocktails à base de gin.

Mais le gin est beaucoup plus qu’une vodka aromatisée, c’est un alcool qui possède une riche histoire.

L’histoire du gin est-elle vraiment anglaise ?
 
On associe le gin à l’Angleterre (merci James Bond et comparse), mais en réalité il s’agit d’une boisson qui prend ses origines dans les anciens Pays-Bas.
 
La professeure Suzy Halimi écrit dans La bataille du gin en Angleterre dans la première moitié du XVIIIe siècle «Quand les soldats anglais vont guerroyer en Hollande au XVIIe siècle, ils y découvrent une boisson nouvelle, mise au point par le professeur Sylvius de l'Université de Leyde. Il s'agit, à l'origine, d'un remède réputé agir sur les aigreurs d'estomac, soulager la goutte et les douleurs provoquées par les calculs biliaires. Cette eau-de-vie (aqua vitae) alcoolisée, obtenue par distillation d'orge, est alors aromatisée au jus de genièvre pour en atténuer le goût déplaisant, ce qui la rend plutôt flatteuse au palais.»

C’est en ramenant l’eau de vie au pays que les soldats anglais populariseront la boisson. Toutefois, en 1688, le roi d’Angleterre Guillaume III interdira l’importation d’eaux-de-vie étrangère. C’est à ce moment-là que la que les Anglais vont créer leurs propres distilleries au cours des années et populariser la boisson.
 

Crédit : Annie Spratt

 
 
Un alcool à la réputation clandestine ?
 
Bénéficiant de taxes avantageuses, le gin devient un alcool abordable et très populaire. Il devient alors un fléau, la population en consommant trop selon le pouvoir en place. Les taxes montent en flèches, des bagarres éclatent entre marins et les distilleries clandestines voient le jour. Toutefois, les choses s’arrangent au fil du temps et des réglementations.

D’où vient le nom «gin» ?
 
Puisqu’il s’agit d’une «eau de genièvre» le mot deviendra «genever», «geneva» puis «gin» par les Anglais.
 
Et le gin-tonic dans tout ça?
 
Au début du 19e siècle, l’eau tonique (une eau très amère contenant de la quinine) était utilisée pour combattre la malaria. Pour la consommer plus facilement, on la mélangea au gin aromatisé.
 
C’est ainsi que le gin-tonic fut né !
 
Le gin aujourd’hui ?
 
Beaucoup de gins différents ont vu le jour depuis les dernières années. Toutefois, certaines bouteilles conservent encore le riche héritage britannique. C’est notamment le cas du Bombay Sapphire, dont le nom fait allusion à sa popularité en Inde, ancienne colonie anglaise.
D’ailleurs, l’étiquette porte l’effigie de la reine Victoria et sa préparation est beaucoup plus riche et raffinée que les alcools de 18e siècle : extraits d'amande, écorce d'orange, réglisse, genièvre, iris, angélique, coriandre, cannelle, cubèbe et maniguette.

Le classique gin tonique

Pour bien goûter les saveurs d’un gin, le meilleur cocktail est assurément le typique gin et tonique.

Préparation

  1. Remplir le verre de glaçons jusqu'au rebord.
  2. Remuer jusqu'à ce que la boisson soit givrée.
  3. Filtrer le liquide excédentaire dans le verre.
  4. Verser le Bombay Sapphire sur glace et presser la lime ou le citron par dessus la boisson.
  5. Ajouter la lime ou le citron à la boisson après l'avoir pressée.
  6. Remuer pour bien mélanger le contenu.
  7. Incliner le verre et verser l'eau tonique bien froide au long du verre, puis le soulever doucement avec une cuillère de bar.

Santé !
 

Source : Bombay Sapphire

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES