Hubert Lenoir: qui habille l'enfant terrible de l'ADISQ?

Crédit photo: Radio-Canada Hubert Lenoir: qui habille l'enfant terrible de l'ADISQ?


Hubert Lenoir (@lebaronbandit) vient de gagner trois statuettes à l'ADISQ pour l'album pop de l'année, révélation de l'année et chanson de l'année pour son titre phare, Fille de personne II

Une fois (trois fois) arrivé sur scène, il fait jaser : habillé d'une façon étrange, il ne sourit pas, à un drôle de discours et - comble de l'audace et de l'inacceptable - il se met un Felix dans la bouche.

Hormis son talent indéniable, son excellente musique qui touche un paquet de monde et ses fresques parfois discutables, reste que Hubert Lenoir a un style tout à fait original et survolté. J'ai donc décidé de poser quelques questions à la personne qui habille le jeune homme lors de galas, de ses spectacles, pour des événements ou ses vidéoclips. 

Il s'agit de Rosalie Lemay, créatrice derrière la marque Pretend Play que nous avons rencontrée il y a quelques semaines déjà.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Le Devoir (@ledevoir) on

Rosalie Lemay m'a donc raconté comment leur collaboration a commencé :

«C'est une drôle d'anecdote. Je suivais Hubert Lenoir sur instagram depuis un bout de temps et je le trouvais rebelle et marginal. Je me disais qu'on fitterait bien ensemble. Une fois, il a partagé une publication disant qu'il était en nomination pour une bourse de 5 000$ et il demandait au public de voter pour lui.

Je pense que son cousin c'est Tommy Kruise et celui-ci lui a envoyé un message en privé disant à peu près «Gagne le 10 000$, achète-toi une cape en cuir Gucci a 2 000$ et investit le reste dans la drogue et tu doubles ton argent.» Hubert a screenshot le message et l'a partagé dans sa story. Moi, comme je trouvais ça drôle, j'ai répondu : «ou alors, tu donnes 2 000$ a un artiste-designer local pour qu'il te fasse un fit-one-of-a-kind vêtement trop hot et tu investis 8 000$ dans ton art.»

Et après ça, ben il m'a répondu en disant que ce n'était pas une mauvaise idée et qu'il allait y réfléchir! Ensuite, il est allé voir mes trucs et ça s'est passé de façon très organique. Il adorait ce que je faisais et on a commencé à collaborer comme ça. J'ai donc commencé à lui prêter du linge, notamment pour son clip Ton hôtel
 

«La relation qu'on a développée, c'est vraiment quelque chose de naturel où on se comprend très bien. Il me disait le genre de feeling et truc qu'il voulait porter et je l'avais déjà fait ou je l'avais en tête. 

Pour être honnête, il est un peu devenu ma muse. C'est vraiment nice et particulier d'avoir trouvé quelqu'un qui représente ce que je fais et qui est un peu androgyne. Mettre des frous-frous sur un gros outfit de thug, c'est vraiment du Hubert. Prendre une robe de marié et rajouter quelque chose de punk avec, c'est vraiment Hubert et un match made in heaven.

Même si j'ai 10 ans de plus que lui, je nous vois très bien à 40 ans continuer de collaborer et faire des vêtements de fou. J'espère que c'est une collaboration qui va durer longtemps. Il faut dire qu'on se comprend très bien tous les deux en étant des outcast dans notre art respectif. Il est un peu moins boudé par son industrie que moi par la mienne, mais reste qu'on a notre place dans le paysage en tant que weirdo, marginal et 'personne qui n'ont pas envie de fitter dans le moule'.»

Parmi d'autres collaborations, Pretend Play a défilé au Festival Mode et Design lors de notre défilé Gentleman Urbain et, plus récemment, elle a fait un outfit sur mesure pour Billie Eilish.

Suivez Pretend Play sur Facebook et instagram @pretend.play.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by billie eilish (@wherearetheavocados) on

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES