Osheaga 2018 Jour 1: Le retard de Travis Scott et une foule record!

Osheaga 2018 Jour 1: Le retard de Travis Scott et une foule record!


Notre première journée à Osheaga a été magnifique ! On est arrivé juste à temps pour voir jouer le Québécois Matt Hublowski sur la grosse scène de la Montagne. Après son set, on est allé regarder les amies Milk & Bones à la scène Perrier, petit oasis de fraicheur dans cette journée humide, collante et chaude.

Le site d'Osheaga est magnifique, immense et rempli de monde ! C'est normal : le festival Osheaga est complet ! On peut donc découvrir d'innombrables food trucks en même temps que tous les festivaliers, prendre une bière de microbrasserie ou même jouer dans les jeux d'attractions.

Après un tour de site : direction Manchester Orchestra sur la scène de la Montagne où on a profité de la foule pour prendre en photos plusieurs gars en mode streetstyle. Ensuite : Chromeo et leur musique endiablée suivi de St. Vincent et son énergie unique sur la scène de la Rivière. 
 

On en profite pour aller manger un morceau, soit une salade chez Foodchain, un taco de poisson et des patates douces chez Grumman. Le ventre plein, on fait un petit tour pour voir la performance de NAV à la scène de La Vallée, mais la foule est immense alors on se dirige directement vers le show de Portugal The Man. On s'asseoit tranquillement dans l'herbe, bière à la main avec une odeur de joint dans l'air. C'est énergique, dynamique et le band nous balance leurs bons vieux tubes et termine avec la récente Feel It Still.

Un peu exténués par la chaleur, on se dirige vers le artist world, en passant voir Rae Sremmurd. On écoute Yeah Yeah Yeah sur une télé. Requinqués après une ou deux boissons, on passe voir l'onirique et lascive Likke Li et on finit ça avec la finale d'ODESZA qui a offert une performance transe-électro de feu.

Le clou de la soirée ? Travis Scott qui arrive en retard, mais qui arrive tout de même, exactement à l'heure où devait terminer son set normalement. Endiablé, énergique, avec un album sous le bras Astroworld paru le soir même en ligne. La foule, à la fois furieuse et heureuse s'en donne à coeur joie, même si la majorité est déjà partie du site. 

Nous aussi, fatigués et repus après avoir passé les derniers moments de la journée dans la magnifique loge H&M, on décide de reprendre la route vers le métro.

Bye bye Osheaga, on se revoit samedi.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES