Mission impossible: Fallout, toujours plein d'action à couper le souffle

Crédit photo: Paramount Pictures Mission impossible: Fallout, toujours plein d'action à couper le souffle

Ce lundi 23 juillet, Ton Barbier a été invité à visionner en avant-première le nouveau film de la franchise Mission Impossible: Fallout (Répercussions). C’est donc dans une salle bondée du cinéma StarCité que nous nous sommes installés devant cette enfilade de scènes d’action aussi improbables qu’excitantes!

Nous retrouvons nos personnages préférés: un Ethan (Tom Cruise) en grande forme malgré quelques côtes fracturées lors du tournage d’une cascade et quelques rides qui s'accumulent, le toujours aussi comique Benji (Simon Pegg), Luther le hacker de service (Ving Rhames) et Ilsa (Rebecca Ferguson) qui a fait son apparition dans le dernier opus de la série La Nation Rogue. Un petit nouveau moustachu fait partie de la distribution, l’agent August Walker incarné par Henry Cavill alias Superman (de la franchise DC comics). 

En résumé, l’agent Ethan et sa bande doivent retrouver du plutonium volé par un groupe se nommant Les Apôtres, qui sont d'anciens agents qui formaient dans le film précédent le Syndicat. Ces derniers tentent de créer trois bombes atomiques dans le but de détruire une partie de la planète avec à la tête de l’organisation Salomon Lane (un ancien méchant lui aussi). Le pauvre Ethan Hunt se voit donc confronter à différentes situations où il tente désespérément de réussir sa mission tout en évitant de tuer le plus de gens innocents possible. Ouf! Tout ça dans des cascades et des poursuites terriblement rocambolesques. Encore une fois le «Mission Impossible» s'applique à merveille.

En ce qui a trait au film, sa grande force réside dans les scènes d’action où les chorégraphies de scènes de combat sont époustouflantes. Particulièrement le moment où les protagonistes entament un combat contre un vilain dans une toilette de club. La tension est à son comble et le pauvre Ethan en arrache.

Les poursuites en voiture dans la ville de Paris sont à elles seules une belle publicité pour la ville. On y voit en quelques minutes tous les sites et les quartiers touristiques à commencer par l’iconique Tour Effeil jusqu’à l’arc de triomphe, tout en déambulant près de la Seine. Bref, les plans de vue de la ville sont à couper le souffle au même titre que l’action qui n’en finit plus.

L’intrigue du film n’a rien de surprenant. On retrouve des calques de scènes typiques des derniers films où l’on trompe aisément les méchants à l’aide de jeux de masques ou des revirements de situations en faveur de Ethan et sa bande. Mais bon, c’est aussi la marque de commerce de la série.

En résumé, ce dernier film répond à tous les bons critères d’un parfait film d’action, ni plus ni moins. Les poursuites et prises de vues à travers Paris, Londres et le nord de l’Inde valent la peine d’être vues. L’intensité de l’action est un véritable crescendo jusqu’à la fin. C’est un bon divertissement qui alterne parfaitement entre humour et intensité. D’ailleurs, à la sortie de la salle, une dame s’est exclamée: «En tout cas, c’est beaucoup trop tiré par les cheveux». Eh oui, mais dans le cas contraire, le film ne s’appellerait pas Mission Impossible !

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES