Vernissage de l'exposition Motion - Émotion de Jean-Michel Othoniel au MBAM


Dès le 20 juin, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) sera balayé de tempêtes d’émotions inspirées de la violence des éléments dans l’exposition Motion – Émotion. Toute première exposition individuelle au Canada de Jean-Michel Othoniel, celle-ci fera découvrir les œuvres récentes de l’artiste français de renommée mondiale.

Motion – Émotion

Les éléments et les formes de la nature sont depuis toujours une source d’inspiration pour Othoniel. Or, les sculptures et peintures ici sélectionnées s’éloignent du merveilleux et témoignent du souci écologique qui préoccupe l’artiste, teintant les œuvres d’un sentiment plus sombre.
 
Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « J’ai souhaité inviter à nouveau Jean-Michel au Musée en voyant sa dernière production lors d’une récente visite de son atelier à Paris, impressionnée par la force graphique de ses tornades et de ses vagues… comme un hommage respectueux à la puissante Nature et à la violence des éléments avec ces sculptures en équilibre précaire. »

Né en 1964 à Saint-Étienne, en France, Jean-Michel Othoniel a plus de 30 ans d’expérience de création dans une grande diversité de techniques : « Créateur d’une oeuvre protéiforme – chorégraphie, dessin, écriture, installation, performance, photographie, sculpture –, Jean-Michel Othoniel se distingue par un imaginaire hautement poétique. La beauté et le merveilleux qui marquent son oeuvre ne sont pas, selon lui, des données esthétiques, mais bien une nécessité, une condition d’existence. Il use de la beauté comme d’une arme pour traiter de thèmes graves et sociétaux, embrassant pleinement ce genre », ajoute Diane Charbonneau, commissaire de l’exposition et conservatrice des arts décoratifs modernes et contemporains du MBAM.

L’exposition Motion – Émotion comprend également sept peintures issues des séries « The Knot of Shame » et « Black Tornadoes », empreintes des mêmes préoccupations formelles que les sculptures, soit l’épure, le gestuel, les motifs, la luminosité et la matérialité. Elles témoignent du cheminement de l’artiste dans la création du Nœud Pivoine et d’œuvres de la série des « Black Tornadoes ». Sous une apparente simplicité rhétorique, ces peintures représentent « la pureté de la fleur noircie par l’encre, le monde noirci par l’homme », souligne l’artiste.


Jean-Michel Othoniel (né en 1964), Le Noeud Pivoine, 2015, installé au niveau 3 du Pavillon pour la Paix, d’art international et d’éducation Michal et Renata Hornstein. © Jean-Michel Othoniel / SODRAC (2018). Photo MBAM, Denis Farley
 
Crédits et Commissariat
 
L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal en collaboration avec Jean-Michel Othoniel et la galerie Perrotin. Elle est présentée grâce au soutien du Cercle des Jeunes Philanthropes du MBAM et d’Air Canada.
 
Le commissariat de l’exposition est une réalisation de Diane Charbonneau, conservatrice des arts décoratifs modernes et contemporains du MBAM.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES