Le Bal des Couilles, une belle soirée pour combattre le cancer testiculaire

Le 20 mars dernier a débuté la 6e édition du Printemps Masculin de l’organisme à but non lucratif Cancer Testiculaire Canada auquel Ton Barbier s'est allié.
 
La campagne de collecte de fonds, qui a lieu du 20 mars au 30 avril de cette année, vise à amasser des fonds afin d'éduquer les Québécois au sujet du cancer testiculaire et à les inspirer à prendre action
afin d’atténuer la stigmatisation de la maladie, puis ultimement aider à sauver des vies. Le but est également d'utiliser l'humour pour faire tomber les tabous, notamment avec leur plus récente campagne.
 

 

Pour terminer la 6e édition du Printemps Masculin, le célèbre Bal des Couilles est organisé ce vendredi 27 avril à l’Édifice Wilder (école de danse de Montréal).

On en a profité pour échanger avec le président de l'organisme Alexandre Désy et le porte-parole Maxime Le Flaguais.

« Tout ça a débuté il y a 6-7 ans, quand j'ai eu le cancer testiculaire » m'annonce d'emblée Alexandre Désy. « Un ami l'a eu avant moi et un ami l'a eu après moi et on avait tous à peu près 30 ans. Au fil de mes recherches, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas ou alors très peu d'information sur internet à propos de ce type de cancer. J'ai donc appelé mon ami qui l'a eu avant moi pour qu'il me rassure et m'explique ce qui allait faire mal et ce qu'il allait arriver lors de mon opération. Concernant l'ami qui a eu le cancer après moi, il a découvert une bosse sur une de ses couilles et avait peur d'aller à l'hôpital. Je l'ai croisé 2 semaines plus tard et il n'était toujours pas allé consulter, j'ai dû insister pour qu'il y aille sans délai.»
 

Crédit : Pamela Lajeunesse / (À droite : Alexandre Désy)

« On s'est rendu compte des problèmes en les vivant. On s'est assis en se demandant ce qu'on pouvait faire pour en parler, faire tomber les tabous et dédramatiser la situation. » L'équipe d'amis a donc fondé l'organisme Cancer Testiculaire Canada et a organisé des événements pour faire parler du cancer. 

«Quand tu vas à l'hôpital pour ce cancer-là, tu peux survivre. Le plus rapidement qu'on va à l'hôpital et le moins de risque qu'on ait de faire une chimio ou d'avoir des complications. Et c'est ça le problème : les gars ont peur d'aller à l'hôpital pour se faire vérifier les couilles. On a donc pris cet angle-là pour en parler. Le monde qui meurt de ce cancer, c'est parce qu'ils sont gêner.» de conclure Alexandre Désy, avocat de formation.
 

Crédit : Pamela Lajeunesse

Maxime Le Flaguais, un ami de longue date, est devenu porte-parole de fil en aiguille, en s'impliquant pour être le président d'honneur d'une soirée. «Ça a vraiment levé en 2016 quand on a produit la vidéo Les hommes qui murmuraient aux oreilles des couilles. » de m'avouer Maxime. « La vidéo est devenue virale et le jour du lancement de la vidéo j'ai fait beaucoup d'entrevues. C'est là qu'ils m'ont offert d'être porte-parole, j'ai accepté parce que ça touchait des amis proches. C'est un cancer qui touche majoritairement les 18 à 30 ans.»

«On essaie de passer par des campagnes humoristiques pour toucher les jeunes et on organise des événements amusants et rassembleurs comme le Bal des Couilles. Le site web de cancertesticulaire.ong est très complet et il y a beaucoup d'informations pertinentes. On sait que les gars sont moins portés à aller chez le médecin en général, alors je les encourage à se tâter les couilles pour vérifier toute masse suspecte.»
 

Le Bal des Couilles​, qui se déroulera cette année le 27 avril 2018 à l’Édifice Wilder (école de danse de Montréal) sera sous la présidence d’honneur de Maxime Le Flaguais. On peut s'attendre à une thématique cabane à sucre chic, une partie burlesque avec Scarlett James ainsi que la venue de DJ Miss Shelton. L’événement printanier est un incontournable au support de la sensibilisation du cancer testiculaire.
 
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES