Démocratiser la cuisine végane avec Jean-Philippe

Crédit photo: @la_cuisine_de_jean_philippe Démocratiser la cuisine végane avec Jean-Philippe


Si je dis vegan, plusieurs d'entre vous pensez sûrement à la chose suivante : des légumes, du tofu et ben de la salade. Des pâtes sauce tomate, tout au plus. De la vraie bouffe de lapin.

Nous sommes en 2018, au Québec. Alors que les plus distingués se pâment dans les restaurants du Plateau-Mont-Royal qui servent du tartare de boeuf et que d'autres bavent devant leur poutine Lafleur d'après-brosse, quelque chose unit pourtant les deux stéréotypes que je viens d'évoquer. Je parle évidemment de la viande, encore constamment et abondamment présente dans l'alimentation de bon nombre de québécois.

Jean-Philippe Cyr, auteur de la populaire page Facebook « La cuisine de Jean-Philippe », a étudié et toujours travaillé dans le milieu de la restauration. La formation classique étant ce qu'elle est, il aurait été naturel pour lui d'oeuvrer toute sa vie dans ce qu'il connaissait le mieux - la viande. Toutefois, Jean-Philippe a un jour réalisé la chose suivante : pourquoi exploiter et impliquer les animaux dans notre alimentation, alors qu'il est possible de faire autrement ?

« Commencez avec des goûts que vous connaissez. Du pâté chinois, de la pizza, de la sauce à spaghetti... il faut d'abord essayer de véganiser les choses qu'on connait déjà, avant de se lancer dans de la cuisine plus complexe. »

D'homme ordinaire à vegan reconnu

Formé en cuisine et foodie à la base, c'est-à-dire raffolant de la nourriture en général et avide de découvrir différents mariages de saveurs, d'arômes et de textures, la transition vers une alimentation végane s'est faite plutôt facilement pour Jean-Philippe. Son état d'esprit face à la nourriture avait changé, tout simplement, et il n'avait plus envie de participer à un système traitant les animaux comme des choses et non des êtres, dans un rapport de domination et de violence.

Au début c'était une seule vidéo, publiée sur son Facebook personnel, afin de partager une recette à ses amis. Suite aux nombreuses réactions positives que celle-ci a reçues, il décida de créer une page Facebook intitulée du premier nom qui lui est passé par la tête, pour y partager davantage de recettes. C'est ainsi qu'est né « La cuisine de Jean-Philippe » et aujourd'hui, la page totalise plus de 100 000 mentions « j'aime ». En octobre 2017, son livre de recettes du même nom a été publié, concrétisant en quelque sorte le succès du chef et lui permettant de rivaliser avec les Ricardo et Josée Di Stasio de ce monde.

Vers une alimentation végane, un pas à la fois

Passer de carnivore à 100% vegan s'avère épeurant pour bien des gens, et c'est normal ! C'est une des raisons qui motivent Jean-Philippe à continuer son projet, soit d'aider les gens à réduire leur consommation de viande petit à petit avec des recettes simples, faciles à réaliser et savoureuses. Il croit que sa formation en cuisine et son expérience comme chef apportent un certain professionnalisme à ses recettes et à son approche, ce qui lui aurait permis de se démarquer dans la foule de blogueurs et de youtubeurs vegans qui existent.

Il soulève aussi le fait qu'en 2018, le véganisme s'avère malheureusement encore une « affaire de filles », c'est-à-dire que ce sont elles qui embarquent plus facilement dans le mouvement. Il croit que le fait d'être un homme représente un avantage, puisqu'il a le pouvoir de montrer aux autres hommes que la nourriture végane peut être tout aussi délicieuse qu'un steak, sinon plus.

Alors, la mission de Jean-Philippe ? Démocratiser la cuisine végane, démystifier les fausses croyances à son sujet et surtout, montrer aux gens qu'il s'agit d'un mode d'alimentation bien plus accessible qu'on ne le pense. Quand je lui demande le conseil qu'il donnerait à tous ceux et celles qui aimeraient adopter une alimentation végane, il me répond ceci : « Commencez avec des goûts que vous connaissez. Du pâté chinois, de la pizza, de la sauce à spaghetti... il faut d'abord essayer de véganiser les choses qu'on connait déjà, avant de se lancer dans de la cuisine plus complexe. » Il croit en le progrès à petite échelle et pense que si tout le monde diminuait sa consommation de viande de 10%, une énorme amélioration serait déjà faite.

Jean-Philippe n'a pas terminé d'approvisionner les Québécois en recettes succulentes et cruelty free, puisqu'il a bien des projets en tête pour les prochains mois. En attendant, vous pouvez suivre ses activités sur sa page Facebook, son site internet et son compte Instagram.
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES