2 minutes avec Shash'U, DJ, producteur et pilier de la scène hip-hop montréalaise

Crédit photo: Carlos Guerra 2 minutes avec Shash'U, DJ, producteur et pilier de la scène hip-hop montréalaise

Shash'U est un DJ montréalais qui se démarque des autres DJ par son style, qu'il s'est bien approprié. Il lançait le 11 décembre son EP intitulé New Power. Il est l'un des membres importants de Joy Ride Rocords, à Montréal et de Fool's gold Records, un label new-yorkais. J'ai eu la chance de discuter avec lui, voici l'entrevue intégrale!

Pourrais-tu nous parler des grandes différences entre ton EP que tu sors maintenant et les premières tracks que tu as sorties au début de ta carrière?

Il n’y a pas vraiment de différence en ce qui concerne le vibe. Le son ressemble un peu plus à la musique qu’on écoute aujourd’hui. Mais, mon objectif principal reste le même, c’est de faire bouger et danser le monde.

Crédit: Manny

Laquelle de tes réalisations es-tu le plus fier dans ta carrière?

Je pense que c’est ma longévité. Je suis fier de pouvoir faire de la musique depuis aussi longtemps, autant sur la scène montréalaise qu’à l’extérieur. La longévité est souvent tenue pour acquise, ce qui n’est pas le cas. Aussi, j’ai quand même des gens qui m’écrivent tous les jours qui me disent qu’ils aiment ce que je fais.

Quel a été le moment marquant qui t’a poussé à t’investir à 100% dans la musique?

La musique a toujours été autour de moi, depuis que je suis très jeune. J’ai décidé d’en faire une carrière au fur et à mesure que j’en faisais. Aussi, je remarquais que ce que j’amenais comme son, c’est quelque chose que les gens aimaient et encourageaient vraiment. Ça leur tente d’entendre ça, et d’en entendre toujours plus. Quand j’étais plus jeune, c’est ça qui m’a poussé à créer de plus en plus. Mais ce n’est pas juste la reconnaissance des autres, c’était quelque chose en moi, comme une énergie que je donne et que je reçois plus tard.

Avec la popularité montante du EDM, as-tu ajusté ta manière de travailler?

Les styles évoluent avec le temps, mais de dire que l’EDM m’influence, not really. Le son que je fais, c’est toujours du Shash’U. C’est sûr que je regarde ce qu’il se passe à Coachella ou à Ile Soniq, mais je veux être capable de jouer du bon Shash’U et c’est ce que les fans veulent. Par contre, je ne me limite pas à un style. Je veux vraiment faire danser le monde. Peu importe le dancefloor, je vais avoir le son pour faire danser les gens.

Quand on fait le type de musique que tu fais, est-ce plus facile de percer à l’international qu’à Montréal?

Les obstacles sont différents; dépendamment à quel point la ville ou le pays est présent dans la scène électronique. Je pourrais donner un exemple. Quand je vais en Australie, je vais voir des amis qui sont DJ/compositeur de musique électronique. Leurs tounes passent à la radio FM, même parfois sur repeat. La manière dont la musique est diffusée porte un gros impact sur la musique en général. À Montréal, il est rare d’entendre du High Klassified ou du Kaytranada à la radio. Dans les autres pays, les chaînes de radio supportent énormément la musique underground.
 

Crédit: Manny

À quoi peut-on s’attendre de ce nouveau EP?

C’est moi qui l’ai tout composé. J’ai quelques featurings avec des personnes que je connais très bien, certains que j’ai grandi avec. Samiam Montolla, qui est une danseuse et chanteuse montréalaise. Il y a aussi Young Paris, qui est signé sous le même label que Jay-Z; Karma, avec qui je collabore depuis plusieurs années et qui est très présent dans la scène hip-hop à Montréal. Le son est très Powerfunk et est fidèle à mon travail précédent.

Selon toi, qui seraient les upcoming DJ ou rappeur à suivre au Québec?

Il y en a beaucoup! Autant dans le camp de Joy Ride Records ou de Make it Rain Records, on retrouve des Mike Shabb, Husser, David Lee, Loud, Karma, etc.

As-tu des projets pour le futur?

Oui, je veux sortir un projet sous Joy Ride, qui va être accentué sur les artistes francophones. Aussi, on va sortir un album avec tous les artistes qui sont dans le label, un peu à la A$AP MOB.

Ne manquez pas le lancement de son nouvel EP !
15 décembre au Blizzarts
3956A, boul. Saint-Laurent

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES