2 minutes avec Anna Saviolakis, photographe de mode

Crédit photo: @paperplexe 2 minutes avec Anna Saviolakis, photographe de mode
J'ai découvert Anna et son projet The SAV Collective @savcollective sur instagram il y a plusieurs mois. Disons que j'ai plutôt découvert ses oeuvres et son art photographique qui m'a plus dès le départ. J'aime son utilisation du noir et blanc, son oeil stylisé et ses portraits justes, entre luxe et sensibilité. Peu de temps après, on se rencontrait pour shooter et discuter.
 

 

Alex | @icarea

Une publication partagée par Anna Saviolakis (@savcollective) le

Depuis quand fais-tu de la photographie ?

C'est très difficile pour moi d'identifier le moment qui a marqué le début de mon expérience en tant que photographe. Ma passion pour la photographie a commencé lorsque j'étudiais en cinéma au cégep Dawson. Nous étions poussés à travailler sur nos propres projets cinématographiques et donc à découvrir nos propres styles et préférences. Mes projets personnels étaient habituellement des courts métrages expérimentaux, des films "d'art". Malgré le fait que je travaillais sur des projets vidéo, je finissais toujours par faire un shooting en même temps. Doucement, j'ai commencé à me rendre compte que mes photos étaient plus représentatives des projets que je voulais créer que les vidéos eux-mêmes. Et donc, j'ai décidé de me concentrer sur cette forme d'art en particulier. 
 

Comment as-tu su que tu voulais devenir photographe?

J'ai toujours eu un amour fou pour le cinéma et l'art visuel, mais j'ai rapidement découvert que la photographie était mon art de prédilection. C'est quelque chose qui me vient naturellement, ce n'est pas forcé. 
Crédit :  @paperplexe

 

Comment décrirais-tu ton style ? Tes inspirations ?
Si je devais décrire mon style en un mot, ce serait classique. D'un point de vue esthétique. J'ai aussi une immense affinité pour le noir et blanc. J'ai toujours eu un amour pour les photos classiques datant des années 50 et 60 de Jackie O. et Marilyn Monroe. Il y a quelque chose d'immortel et de mystérieux dans ces images, et c'est ce que je trouve magnifique. C'est aussi ce que j'ai retrouvé dans les images de Peter Lindbergh, un de mes photographes préférés.
 
Je fais ce qui me semble bien, sans me poser trop de questions. Je n'essaie pas de reproduire un certain style, je crois réellement que cela se fait naturellement. Quand je suis en mode shooting, je me concentre sur l'énergie de la personne qui est devant moi et je fais mon possible pour transmettre ce que je sens à travers l'image que je crée. En fait, je suis inspiré par la personne plus qu'autres choses. C'est pourquoi je me concentre beaucoup plus sur les portraits, car j'adore capturer le regard d'une personne. Je n'aime pas créer des scènes ou des scénarios. 
 

Que penses-tu de la nudité en photo?

J'ai toujours intégré la nudité dans mes projets. Pour moi, le corps humain , et surtout le corps d'une femme, est quelque chose de magnifique. Je crois que ce qui distingue la représentation artistique d'un corps nu versus l'objectivation sexuelle est l'intention du photographe. 
 
Avec quels magazines, marques et modèles aimes-tu travailler? (ou aimerais-tu travailler)
J'ai toujours voulu travailler pour Dior, c'est un de mes plus grands rêves. J'adore leurs nombreuses collaborations avec ASAP Rocky, car elles représentent adéquatement la dualité qui se retrouve dans le monde de la mode de nos jours. Ce n'est pas que de la haute couture, c'est un mode de vie. Et c'est ça que je trouve intéressant. 
Tu t’occupes de tout durant le shoot? 
Habituellement, oui. Je suis travailleur autonome alors je suis souvent approché par des marques ou des individus qui veulent collaborer avec moi. Dans presque tous les cas, je m'occupe de trouver un lieu pour le shooting, d'engager les mannequins qui, selon moi, représentent bien le "brand", d'exécuter le shoot, etc. C'est quelque chose qui me plaît beaucoup, car je peux être créative dans plusieurs aspects de mon travail. 
 
Qu’est-ce qui te plaît le plus à propos de ton travail? 
J'aime le fait que la photographie m'a permis de rencontrer des personnes extraordinaires avec qui j'ai pu créer des liens importants. Chaque personne que j'ai rencontrée grâce à mon travail m'a permis de croitre en tant qu'artiste et en tant que personne. Ce que j'adore le plus c'est le fait que tout est toujours en constante évolution. Il n'y a pas un shooting ou une expérience qui est pareil ce qui fait en sorte que je dois affronter de différents obstacles chaque jour.
 

 

@lesragers for @frankandoak

Une publication partagée par Anna Saviolakis (@savcollective) le

 

Quel a été ton shooting ou ton expérience photo la plus marquante?

Tous mes shoots sont marquants, d'une manière ou d'une autre. Mais mon shoot avec Les Ragers en collaboration avec Frank + Oak était vraiment un de mes projets préférés. J'ai toujours adoré la marque Frank + Oak et de pouvoir collaborer avec eux sur un shoot avec les Ragers, qui sont de bons amis à moi, était vraiment incroyable. C'est très spécial de pouvoir vivre de telles expériences avec des gens que j'adore.
 
Quels sont tes projets pour l'avenir ?
Je planifie me concentrer sur The SAV Collective et grandir en tant qu'artiste et entrepreneur. Je vise des objectifs que je veux atteindre d'un point de vue autant créatif que professionnel. J'ai découvert ce que qui me plait le plus est la photographie de mode alors j'aimerais bien continuer dans ce chemin. De pouvoir voyager autour du monde et de participer aux nombreuses "fashion week" serait extraordinaire. 
Suivez là sur instagram @savcollective
Crédit :  @paperplexe

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES