Kenya Saint-Lot, la mannequin métisse et bohème [Girl Crush 139]

Crédit photo: Phil Emond Kenya Saint-Lot, la mannequin métisse et bohème [Girl Crush 139]


Crédit : Phil EmondDans le cadre du lancement de la nouvelle collection de Othersea Bikini, une marque de bikini fait par deux filles de Québec, le photographe Phil Emond a travaillé sur le lookbook avec la mannequin Kenya Saint-Lot. On en a profité pour en apprendre un peu plus sur cette plantureuse métisse de19 ans et habitant le Plateau Mont-Royal. Fille mixe de deux parents immigrants, soit d'une mère portugaise et d'un père sénégalais/haïtien, Kenya a une vibe incroyable qu'on vous invite à découvrir.
 

Comment as-tu trouvé le shooting pour Othersea Bikini?
Sincèrement un de mes meilleurs shoots à vie. J'ai un amour infini pour les maillots de bain surtout bohémiens et la nouvelle collection de Othersea Bikini est bohème. J'ai déjà shooté pour Simons, et d'autres grandes marques, cependant j'ai jamais été à un shoot avec une équipe autant chaleureuse. Je veux dire, à la fin on parlait de partir à Québec en gang. C'est devenu des amis haha.
 

Comment es-tu tombée dans le domaine?

Je suis mannequin depuis un an et demi, même 2 ans. Je ne connaissais rien en mannequinat ni a la mode, c'est seulement vers l'âge de 17 ans que l'idée a commencé à me plaire. J'ai débuté avec des petits shoots simples et une agence (Folio Montréal) m'a remarqué via mon compte Instagram @kenyasaintlot et m'a invité à passer un casting pour eux. J'y suis allez et une semaine plus tard, en plein voyage au Costa Rica, j'ai eu un courriel confirmant que «I got the job!».

Crédit : Phil Emond
 
Justement, on m'a dit que ton ancienne agence te trouvait trop "grosse". Comment as-tu réagi ?
Effectivement, après 5 mois dans l'agence, ma manager m'a appris la nouvelle que j'étais mise à pied dû au fait que j'ai pris du poids. Mes hanches étaient principalement le problème selon eux, bref je ne correspondais plus à leurs critères de beauté.
 
Comment j'ai réagi? Évidemment j'étais choquée et vexée! Cependant, je ne baisse absolument pas les bras. Cet obstacle m'a, au contraire, poussé à continuer dans le mannequinat. J'avais certains buts dans ce domaine, mais cet échec m'en donne encore plus ! J'aimerais révolutionner les critères de beauté et de la mode. Je rêve de voir sur de grandes affiches commerciales des personnes grandes ou petites, noires ou indiennes ou blanches, tatouées ou percées, bref que ce que la société considère comme personnes "modèles" soient des gens de toutes sortes. Que TOUS les types de corps puissent représenter notre société et non une certaine morphologie en particulier. C'est loin d'être terminé pour moi!

Tu es désormais freelance ?
Oui. Je suis maintenant une mannequin freelance, c'est-à-dire une modèle indépendante. Je ne sais pas encore si je le serai temporairement, on verra. Je tiens cependant à préciser que j'accepte ou propose seulement des photoshoots qui me représentent. J'ai un certain «VIBE», comme je dis toujours, et j'aimerais le sentir dans mon travail: les brands, les compagnies, les photographes doivent comprendre mon concept.

J'aime partager la bonne humeur, la positivité, le sourire et j'aime les photos colorées, exotiques, réalistes. Je focalise principalement sur des brands de bikinis, de lingerie et de produits organiques du style bohème. Toutes photos où mon corps est mis en évidence, je refuse que le photographe retouche mes vergetures et mes courbes, il est hors de question. J'aime mes vergetures, j'accepte mes imperfections et je suis en paix avec moi-même, mon but est de partager ça avec mes abonnés, les inspirer à s'apprécier eux-mêmes.

Crédit : Phil Emond
As-tu une autre occupation / emploi / études ?
Pour être honnête, je suis perdue côté carrière. J'ai encore le temps et je veux être sure de mon choix avant de me lancer. Je fais présentement mon cégep à distance (à la maison), donc je termine mon DEC en science humaine d'ici un an. L'école à distance nécessite beaucoup de discipline, mais ça m'aide à avoir du temps pour le mannequinat et mes gros plans de voyage. J'ai aussi un emploi à temps plein en tant qu'hôtesse dans une microbrasserie.

Comment définirais-tu ton look en 3 mots ? 

Bohème, exotique et été. 
 
Le look bohème n'est non seulement un style vestimentaire, mais aussi un état d'esprit. S'habiller «bohème» est une manière pour moi de communiquer avec le monde: mon amour pour la nature, mon importance pour la paix, la simplicité, etc. Ça regroupe des éléments funky, exotique, vintage, hippie et casual. J'adore!
 
Et «été», car on me reproche souvent en hiver de ne pas être assez habillée, je ne raffole pas des jeans et des chandails à manches longues. Les tank tops, les shorts, tout ce qui est court j'en régale. Je me suis toujours dit que je suis fait pour vivre quelque part de tropicale de toute façon (rires).

Crédit : Phil Emond
Quelle est ton icône de style? Ton inspiration ?
Je personnalise toujours mes outfits, mais je dirais le look bohème est mon numéro 1. Je m'inspire beaucoup de Sahara Ray (@sahara_ray) et de Emily Hutchinson (@emelinaah) pour leur style de photos, leurs styles vestimentaires, leurs côtés spirituel, exotique et voyageur.
 
Ta tendance préférée en ce moment?
J'adore la tendance de Free The Nipple, bref de ne plus porter de brassière. Ça a changé ma vie (rires) !

Comment décrirais-tu le type de travailleuse que tu es ?

J'ai beaucoup d'initiative et je suis organisée. J'adore travailler quand ça bouge et quand j'ai de la pression.

Trois lieux dans lesquels on risque de te croiser?
Dans le nouveau café et bar Darling, au 3 Brasseurs (mon travail) ou au Vieux-Port.

Qu'est-ce qui t'inspire dans la vie ?
Les voyages, les vues à en couper le souffle, la protection de l'environnement, la positivité, l'amour. Principalement l'amour.

On retrouve quoi comme musique dans ton Ipod/Iphone/Androïde?

Dans mon iPhone on retrouve de la musique pop, reggae, house, bien sûr du bon trap.
 
Crédit : Phil Emond
 

Quels projets dans lesquels tu as participé t'ont le plus marqué pour l'instant ?
Le projet qui m'a le plus marqué à date n'a aucun lien avec le mannequinat. C'était mon premier voyage en backpack pour 3 semaines au Costa Rica, j'ai rencontré tellement de belles personnes, j'ai eu tellement de beaux obstacles et j'ai appris à me connaître plus profondément. Le plus beau projet de ma vie, pour l'instant.

Quels sont tes projets pour l'avenir?

J'en ai une centaine. Mon avenir contient des voyages à n'en plus finir. J'aimerais vivre en Australie pendant un an et faire le tour du pays en Westfalia ainsi que représenter plusieurs brands de bikini autour d'un blogue. J'aimerais partir au Kenya, car je porte son nom. J'aimerais faire le tour de l'Asie et aider à bannir les activités touristiques à dos d'éléphants. J'ai tellement de projets côté backpacking ! Sinon, je vais commencer un blogue de voyage et lifestyle où je partagerai mes astuces, des anecdotes, tout. Je pense même dernièrement à faire mon propre brand de Bikini. Comme j'ai confirmé précédemment: c'est loin d'être terminé pour moi !

Suivez Kenya sur instagram : @kenyasaintlot
Suivez Phil Emond sur instagram : @phil.emond
Suivez Othersea Bikini sur instagram : @otherseabikini

Crédit : Phil Emond

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES