Vanessa Mennillo, la diva des maillots de bains québécois [Girl Crush 137]

Crédit photo: Mennillo Vanessa Mennillo, la diva des maillots de bains québécois [Girl Crush 137]


Tout s’est amorcé dans un cours de couture au CÉGEP et là voilà maintenant, entre deux vols, en train de concevoir son prochain succès. Bienvenue dans le monde de Vanessa Mennillo, une jeune femme de 22 ans qui est en train de révolutionner la vente de maillots de bain.

« J’avais plusieurs commentaires positifs sur les vêtements que je concevais. Lorsque j’ai lancé mon site, je m’attendais à des ventes explosives. À la fin de la journée, la surprise a été de taille. Aucune vente. Aucune. Je ne savais pas quoi faire », confesse-t-elle.

Après quelque temps à réfléchir, elle fonde finalement sa marque de couture, en sachant très de la demande de la Belle province. « Au Québec, il y a très peu de marques de maillots de bain conçus au Québec par des gens d’ici », affirme-t-elle. Au moment d'écrire ces lignes, Vanessa Mennillo compte plus de 50 000 abonnés sur Instagram et 20 000 sur sa page de vêtements et 11 000 sur le Facebook de Mennillo.

« Avec le temps, j’ai compris une chose : les gens aiment voir ce que je fais. Les gens passent une bonne partie de leur journée sur les réseaux sociaux et apprécient grandement les photos de voyage. » Avance-t-elle.

Tape-à-l’œil
 

 

Restocking on a lot of my designs friday morning  can't wait!

Une publication partagée par M E N N I L L O  (@vanessa_mennillo) le

Avec le temps, Vanessa s'est mise à penser à un modèle d'affaires plutôt original : « Je conçois un nouveau modèle de maillot tous les mois. Afin de faire son lancement, je pars en voyage et je fais plusieurs séances photo avec des mannequins invités », explique-t-elle. Son audace lui a permis d'amener son entreprise à un autre niveau. Au moment d’écrire ces lignes, elle revenait tout juste de traverser l’Océan pacifique pour une raison bien particulière : élargir ses possibilités de vente.

« Mon passage au Vietnam m’a permis de faire des nouvelles relations d’affaires. Je me suis affiliée avec différents fournisseurs qui m’aident à développer des maillots moins dispendieux. Plusieurs m’écrivaient pour me dire que c’était trop cher et j’ai donc décidé de m’orienter vers un nouveau marché », explique-t-elle.

Boutique

Ses récents succès à travers les réseaux sociaux l’auront mené à l’avènement de sa propre boutique de maillot Mennillo. Bonne nouvelle, la date et le lieu sont officiellement connus: ce sera le 1er juin à Boisbriand que les années de travail de la jeune laurentienne seront exposées au grand public.

Pour plus de détails sur le lancement de sa boutique: consultez sa page Instagram et Facebook.


 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES