Les illustrations de Camila Picheco, entre le Brésil et son pinceau

Crédit photo: Camila Picheco Les illustrations de Camila Picheco, entre le Brésil et son pinceau
L'aquarelle, cette technique de peinture qui ne date pas d'hier, a toujours su amener son lot d'amateurs autant à l'échelle locale que mondiale. Bien que l'on puisse penser à quelques noms célèbres tels Fernando Botero, le Québec ne laisse pas sa place en termes de maître de cette technique. C'est notamment le cas de l'artiste montréalaise Camila Picheco, qui connait une popularité ascendante. Son talent, qu'on a pu observer par l'entremise de plusieurs médias d'importance (Canadian Geographic, VRAK TV, Life and Style Magazine (Mexique)), est digne de mention. Ton Barbier a eu l'occasion de s'entretenir avec la jeune femme qui n'a pas fini de nous impressionner.

 

Légende: Camila Picheco. Source: Courtoisie

Quand as-tu commencé à faire des illustrations au niveau professionnel ?
J'ai commencé le dessin en 2007 en faisant des caricatures pour mes collègues au travail, mais ce n'est qu'en 2009 que j'ai obtenu mon premier contrat. C'était pour une couverture de livre. Par la suite, j'ai eu un contrat afin de faire une série d'illustrations pour le magazine Nestlé du Brésil.

Qu'est-ce que tu aimes dans la technique "aquarelle" ?
Ce que j'aime beaucoup dans l'aquarelle c'est la praticité: tu peux apporter un petit cahier et une petite palette sois à la plage ou au métro et commencer à faire la peinture. C'est une technique très spontanée, tu ne peux pas être trop perfectionniste et essayer de la contrôler, il faut faire confiance à ses taches... c'est comme si elle avait une personnalité propre. 

Quel projet t'as le plus mis au défi ?
Je trouve que chaque projet comporte son lot de défis, par exemple, illustrer un livre de 45 pages avec plusieurs personnages m'a donné quelques frousses, mais j'ai réussi petit à petit à y arriver. J'aime aussi faire des séries et des illustrations pour moi-même ainsi que de dessiner des édifices. 
 

Légende: oeuvre d'Alexandra Compain-Tissier. Source: alexandracompaintissier.com

As-tu des artistes qui t’inspirent ?
Oui, beaucoup d'artistes m'inspirent. En 2010, j'ai découvert le travail d'Alexandra Compain-Tissie et ça a réorienté mon style... J'aime beaucoup l'apparence vintage et élégante d'aquarelle réaliste. Aussi, j'admire le travail de quelques confrères, dont JC Leyendecker, Chidy Wayne, Fernando Vicente, Holly Exley ainsi que celui des Brésiliennes Fernanda Guedes et Sabrina Eras (avec qui j'ai étudié l'aquarelle en 2015).

Pour la série "streetstyle", selon toi, qu'est-ce que le dessin peut apporter plus qu'une photo prise dans la rue ?
La peinture apporte une nouvelle vie à l'image. Avec les couleurs et la texture de l'encre et du papier, on peut réinventer le monde qu'on voit tous les jours. L'idée n'est pas de faire quelque chose de similaire à ce que l'on voit, mais bien de mettre en évidence ce qui nous impressionne.

Où trouves-tu tes inspirations de looks ?
Dans les rues de Montréal ou São Paulo. En 2015, lorsque j'ai commencé ma série d'images, j'étais au Brésil et cela m'a donnée une envie soudaine de dessiner des gens. Aussi, je trouve mes inspirations pour mes projets sur instagram; pinterest et des blogues de mode. 
 

 Pour voir son portfolio, consultez behance.net/cpicheco.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES