Direction Rouyn-Noranda pour une grosse dose de musique au FME

Crédit photo: Sarah Fortin Direction Rouyn-Noranda pour une grosse dose de musique au FME

L'an dernier, j'ai enfin pu comprendre l'engouement et l'excitation de mes amis qui me parlaient du Festival de Musique Émergente en Abitibi-Témiscamingue. Je pense avoir saisi ce qui peut bien rendre ce festival si spécial. On va se le dire tout de suite, en termes d'assistance, c'est loin d'être le plus gros festival au Québec. Mais l'envergure et le rayonnement, ça ne se calcule pas seulement en chiffres. Année après année, le festival réussit à ajouter une couche de vernis à sa réputation déjà pas mal lustrée.

Il est parfois difficile de mettre des mots sur ce que c'est la musique «émergente». La programmation regroupe assurément certains artistes récents, qui offrent un premier projet ou qui sont peu connus. Mais d'autres sont déjà bien établis dans les circuits des festivals et récoltent déjà du succès dans les sphères musicales non commerciales. Du côté indie/folk/rock (sorry pour les amalgames), Half Moon Run, Yann PerreauFred Fortin en mode solo et Galaxie n'ont plus vraiment besoin de présentations. Ils seront au rendez-vous pour faire découvrir leurs nouveaux projets. J'ai personnellement très hâte d'assister au lancement d'Effets Spéciaux, le nouvel album de Avec Pas d'Casque.
 

Côté hip-hop, si vous avez le moindre intérêt pour la chose, il y a fort à parier que vous avez probablement déjà vu KoriassDead Obies ou Alaclair Ensemble en show. On vous offre même une note parfaite si vous avez vu les 3 en même temps. Les rappeurs quebs sont très sollicités pour une raison: ils représentent une valeur sûre en termes d'entertainment. Kory, le rappeur féministe, multiplie les fans et les références à la culture populaire, les Dead Obies promettent de tout casser en interprétant Gesamtkunstwerk! tandis que quelques membres d'Alaclair présenteront des projets satellites. Kenlo interprétera des pièces de L'AN 16, un premier long-jeu plus personnel pour le beatfaiseur. Maybe Watson et Robert Nelson feront quant à eux équipe avec Tork pour faire danser la classe moyenne avec leur projet Rednext Level. Ça risque de virer de d'tsour!
 

Amateurs de sons plus lourds, vous ne serez pas en reste avec le mythique band Les Goules, leadé par Keith Kouna. Coma, leur premier album en 9 ans, sonne en s'il-vous-plaît et fait partie de mes favoris de l'année. Le groupe de deathcore montréalais Despised Icon viendra quant à lui présenter Beast, son dernier opus. Il y en a vraiment pour tous les goûts avec: We Are Wolves, Fulgeance, Abakos (nouveau projet de Pierre Kwenders et Ngabo de Dear Denizen), Les Soeurs Boulay, Bernhari, et plusieurs autres. Comme dirait l'autre, un savant mélange de rock et d'électro
 

Les Goules, photo tirée de leur Bandcamp

À moins d'y avoir de la famille ou de jouer au hockey, les motivations à se rendre si loin au nord sont rares pour le citoyen ordinaire et pressé. Pourtant, il s'agit d'un si beau coin de pays. On dirait que la ville était prédestinée à recevoir un festival. D'abord, ça se passe dans la nature, au bord du lac Osisko, on se doit d'admettre que le décor est enchanteur. Il y a plusieurs différentes salles de tailles variables, toutes situées à des distances de marche (sinon le taxi est vraiment pas si cher!).

Finalement, il a les résidents. Des gens heureux de voir bouger leur ville, des gens généreux et souriants, des gens qui vivent lentement et qui sont heureux de partager leur mode de vie avec les gens de la grand' ville. Rouyn-Noranda est une ville fondée «récemment», mais qui a toute une histoire. C'est une ville vivante et accueillante. J'ai hâte d'y retourner, j'ai hâte de remplir mon buck à très peu de frais, j'ai hâte de manger une poutine chez Morasse un peu chaud.

J'ai hâte au FME.

Festival de Musique Émergente
1er au 4 septembre 2016
À Rouyn Noranda

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES