Retour sur 2015, selon notre barbier Frédéric Quenneville-Labelle

Crédit photo: polonaaureaart Retour sur 2015, selon notre barbier Frédéric Quenneville-Labelle

L’année 2015 a été mouvementée et/ou joyeuses pour bien des gens, et la mienne a repris de belle manière une année 2014 annus horribilis. En effet, 2014 fut une belle année de crotte.

Autant sur le plan personnel que professionnel, 2015 aura été rempli de doux moments. Les souvenirs culturels de première qualité ont été au rendez-vous. Et sur une note plus comique, j’imagine que vous avez vous aussi vécu comme moi des non-événements, digne d’un bon vieux WTF!
 

Source : Sandy Iskandar

À oublier ou l’overrated moment de l’année

Commençons avec le moment le plus hypé qui n’a jamais levé : la première médiatique du lancement de la collection H&M x Balmain. Avec toute la publicité en ligne et dans les médias, Jean-Pierre et moi nous attentions à une orgie de vêtements à ramener dans nos trop petites garde-robes. Que nenni, seule la première vague, bien nantie avec le styliste de Marie-Mai qui a presque tout vidé à lui seul, suivi de la princesse de la pop locale qui vagabondait hautainement parmi les pauvres, a pu se faire plaisir en emportant presque tout. Nous faisions partie de la deuxième vague et déjà la moitié des morceaux n’était plus disponible. Une organisation de pisse. Pas merci.
 

Disque de l’année

Sur une note plus joyeuse, l’album de Years & Years égaie mes journées depuis la fin juillet. Du bonbon, sexy en plus. Une pop électro mélangée à des rythmes R&B. Du heureux. J’aime beaucoup les touches de steel drums jamaïcain qui donnent de l’exotisme à leur son. Comme j’en ai l’habitude, j’ai écouté une chanson sur repeat beaucoup trop pour une personne soi-disant saine d’esprit (500 fois, mettons, suis-je seul?) C'est de la musique pour être jeune et beau.
 

Un moment culturel fort / Mon meilleur spectacle

Le moment culturel que j’attendais depuis Noël 2014 est finalement arrivé en septembre 2015 : voir Stromae live du Centre Bell, en plein centre des bleus. Magique. Même la mère de 2 jeunes bambins charmants qui semblait ne pas se rappeler que dans un show de musique les gens se lèvent pour danser, n’a pu gâcher le plaisir qu’annonçait la soirée. J’ai tripé bin raide. Ma blonde n’était plus capable de me voir aussi guilleret. Ça arrive, non? En gros, t’aime Stromae, tu vas le voir en show, c’est bombastique! Le Belge est une bête de scène.

Source : État Major

Mon bar préféré / Mon restaurant préféré

Sur une note plus gustative, je suis retourné quelques fois, pour des occasions spéciales, chez État Major (4005, rue Ontario Est). Pour ma fête, pour celle de ma mère, pour une soirée pimpée avec mon amoureuse, la bouffe y est simplement sublime. Avec un bon pourboire et une bonne bouteille, on s'en tire pour 130$ à 2, tables d'hôte incluses. C'est une autre braquette de prix qu'un dinner, mais on y retrouve aussi un standard culinaire bien au-delà des restaurants que je me paie habituellement, et ce, pour quelques dollars de plus. Staff attentionné, service rapide, nourriture originale et goûteuse, une soirée agréable à coup sûr!

Mon moment plus personnel

Enfin, mon meilleur moment aura été d'être rassemblé avec mes amis pour une semaine, au Mexique, afin d'y célébrer le mariage de mon meilleur ami. Je vous souhaite de pouvoir vivre une telle semaine un jour, parce que de passer autant de temps de qualité avec les personnes que l'on aime, y'a que ça de vrai...!

Bonne année 2016!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES