St-Dié : une marque street et locale à surveiller

Crédit photo: Gabriel St-Amant, Fetivo St-Dié : une marque street et locale à surveiller

C’est sans formation en mode que Gabriel Meslage, créateur de la marque St-Dié, lance sa deuxième collection. Cette première collaboration entre Gabriel et l’artiste visuel Andréanne Carpentier (ND Artiste) présente à la fois des sujets tabous tout en les illustrant de manière très enfantine. On retrouve trois chandails dans cette petite collection qui sont accompagnés chacun de vidéos promotionnels sous le même thème. J’ai d’ailleurs rencontré ce jeune duo de créateurs pour qu’ils nous décrivent un peu leur processus de création.
 

Gabriel, comment as-tu décidé de lancer ta propre marque de vêtements ?
G. : Le tout a commencé par un intérêt pour le domaine de la mode qui fut amplifié avec les rencontres et les courtes collaborations que j’ai faites avec la marque montréalaise New Regime. J’ai par la suite eu l’idée d’adapter des dessins pour en faire des vêtements. Ma première création représentait d’ailleurs des dessins que j’ai faits à l’âge de 4 ans.
 

D’où vient le nom St-Dié ?
G. : J’aime l’accent esthétiquement et je cherchais un mot qui en comportait un. C’est en fait le nom de la rue ou je suis né.

Andréanne, comment décrirais-tu ton style artistique ?
ND. : C’est un style plus graphique. Je me concentre plus sur le dessin et je touche aussi à la peinture. Mon style se décrit comme étant quelque peu cartoonesque.

Qu'est-ce qui te démarque en tant que créateur ?
G. : J’essaie d’apporter une touche personnelle à la culture de rue pour la rendre plus accessible, voire enfantine. L’esprit de collaboration est aussi très important pour moi et je désire travailler avec plusieurs artistes de différents univers avec la marque.

D'où vous est venue l'idée de collaborer ensemble ?
G. : J’ai toujours aimé ce qu’Andréanne faisait et nous avons vraiment une vison de l’esthétique similaire.
ND. : J’ai bien capté les idées de Gabriel et je sentais qu’il m’offrait une liberté ainsi que de nouvelles idées pour créer.

L'inspiration et les designs représentent une culture plus controversée, est-ce une forme d'engagement ?
G. : J’ai toujours aimé l’idée de contraste. Je veux faire quelque chose qui accroche l’esprit des gens.

La représentation de votre image de marque se veut "enfantine" tout en étant destiné à une clientèle urbaine de jeunes adultes, quel lien vouliez-vous apporter entre ces deux extrêmes?
ND. : Il s’agit d’une tendance qui provient principalement de l’art de rue ainsi que de plusieurs artistes différents, notamment des créateurs de Montréal. J’ai aussi de l'intérêt pour le surréalisme. J’aime le fait de dédramatiser certaines situations plus difficiles par le biais de l’art.
 

Quels sont les artistes et/ou les créateurs qui vous inspirent dans vos domaines respectifs ?
G. : New Regime, avec qui j’ai collaboré quelques fois m’ont beaucoup aidé. Le fait d’être baigné dans le milieu et d’avoir un fort entourage m’inspire énormément.
ND. : Tous les artistes surréels comme Salvador Dali. Je m’inspire particulièrement de la technique des dessins automatiques. Je ne pense pas, je crée.

Avez-vous une stratégie particulière pour la commercialisation de cette nouvelle collection ?
G. : Nous avons un concept de vidéo promotionnelle. Chaque vidéo représente un chandail de la collection. De plus, nous avons un site web qui est en préparation.

BANG

The BANG­­ T-shirt from the collab with ND artiste is now available. Webstore on its way, for the moment just leave a private message on Facebook or Instagram if you want to buy one.Produced by Gabriel Carrier & Alex MiglierinaModels: Camille Thivierge & Émile WoonLe T-shirt BANG de la collaboration avec ND est maintenant disponible.Le magasin en ligne étant en construction, simplement laisser un message privé sur Facebook ou Instagram fera l'affaire pour organiser un achat.Réalisé par Gabriel Carrier & Alex MiglierinaModèles: Camille Thivierge & Émile Woon

Posted by St-Dié on Thursday, October 15, 2015

Un énorme merci à Gabriel Meslage et Andréanne Carpentier pour cette courte entrevue. Vous pouvez vous procurer les chandails de la collection sur leur page Facebook.

Crédit photo : Gabriel St-Amant

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES