Le hasard des médias sociaux fait parfois bien les choses! En parcourant mon fil Facebook, je suis tombée sur la page d’une compagnie montréalaise qui crée les plus beaux chapeaux que j’ai vu dernièrement : Heirloom Hats. J’ai donc contacté la designer afin d’en découvrir un peu plus sur cette brand locale incroyable qui conjugue style et élégance.

Heirloom Hats, c’est l’entreprise de Samantha-Tara Mainville, qui a commencé à faire de la couture dès l’âge de 8 ans. Elle a trouvé sa passion dans la chapellerie, un art qui l’a toujours attiré. « J’ai toujours aimé les chapeaux, mais c’est le contact avec les matières qui m’attire davantage dans la confection. Mouler un chapeau est un peu comme faire de la sculpture, c’est très organique. »

La compagnie est encore toute jeune, elle a été officiellement lancé au mois de septembre dernier, mais déjà je peux prévoir un bel avenir à la marque.  

Tous les chapeaux sont fabriqués à la main dans son atelier de Montréal. Samantha utilise le feutre et la paille pour les chapeaux moulus, mais pour la collection The Gray Matter, elle s’est plutôt tournée vers du feutre de fourrure fait à 100 % en poils de lapin au fini velours pour la confection. Si vous croyez que vous n'avez pas une « tête à chapeau », vous changerez sûrement d'idée en voyant leur éventail de modèles!

Psst, on peut entre autres apercevoir Ryan Playground (un des girl crush de notre cher Fred) et Emile Woon porter fièrement les créations de Samantha dans la vidéo et dans le lookbook de la marque. Rien de moins!
 

Il faut visiter son site pour se procurer l’une de ses créations, étant donné que Heirloom n’a aucun point de vente physique au moment qu’on se parle. Par contre, avec le talent de la designer et la beauté de ses chapeaux, ça ne saurait tarder!

Vous pouvez voir la collection complète de Heirloom Hats ici
Facebook
Instagram

Crédit photos : Stephanie Lou

Image #1

Crédit: Stephanie Lou

Image #2

Crédit: Stephanie Lou

Image #3

Crédit: Stephanie Lou

Image #4

Crédit: Stephanie Lou

Image #5

Crédit: Stephanie Lou
Page d'accueil