Barbier au suivant : une initiative qui fait du bien

Crédit photo: thestreetbarber/Instagram Barbier au suivant : une initiative qui fait du bien
En janvier dernier, Didier nous parlait de The Nomad Barber, ce barbier qui voyage partout dans le monde afin de découvrir les différentes techniques de tous les barbiers aux quatre coins du globe. Une série disponible sur le Web, inspirante et émouvante. Cette initiative permettait de laisser tomber les frontières et de se concentrer sur l’art qu’est le métier de barbier. Une belle façon d’aller au-delà des préjugés.

Qui a dit qu'une coupe de cheveux ne changeait pas le monde? Depuis quelque temps, on assiste à un nouveau concept, qu'on pourrait qualifier de « barbier au suivant ». Plusieurs barbiers de tous les coins du monde ont décidé de mettre leur talent à l’œuvre et de faire bénéficier les moins nantis de leur art.

Crédit : thestreetsbarber via Instagram
Nasir Sobhani, un barbier de Melbourne, en Australie, passe tout son temps à couper des cheveux. L’homme de 26 ans profite de ses congés pour se balader dans les rues et exécute des coupes de cheveux aux sans-abri de sa métropole. Ce qu’il appelle Clean Cut, Clean Start a gagné en popularité et il semble qu’une simple coupe de cheveux puisse changer la vie de ses « clients ». Les coupes de cheveux réalisées par Sobhani semblent être la dose de courage pour se reprendre en main. Certainement, le nouveau look offert par le barbier de Melbourne n’est pas la solution aux problèmes quotidiens auxquels font face les plus démunis, mais la générosité du coiffeur redonne un gain de confiance à ceux qui en ont besoin. Sobhani, ancien toxicomane, est bien placé pour comprendre cette solitude dont sont victimes ses clients improvisés. Il affirme que dans ses jours les plus sombres, c’est son reflet dans le miroir qui le démoralisait le plus. Il tente donc, affublé de ces ciseaux et de son rasoir, de redonner un peu le sourire à ceux qui n'ont pas vu leur visage depuis longtemps. 

Crédit : thestreetsbarber via Instagram
 
Sur le continent américain, Rudy Ibanez offre le même concept. Tous les dimanches, le barbier de San Antonio, au Texas roule en voiture jusqu’à ce qu’il croise la route de sans-abri. Il s’affaire ensuite à ce qu’il fait de mieux et offre une coupe de cheveux complète ainsi qu’un rasage aux gens dans le besoin. Les résultats sont surprenants. Ceux qui sont passés sous son rasoir le reconnaissent et anticipent leur prochain retour sur la fameuse chaise de Rudy. Il ajoute que l’interaction barbier-client ajoute ce petit quelque chose qui fait du bien : non seulement joue-t-il le rôle du coiffeur, mais il devient également, l'espace d'une coupe de cheveux, un confident de confiance. 
 
Crédit : rudy_the_barber via Instagram
En Iowa, Courtney Holmes offre des coupes de cheveux aux enfants défavorisés de son quartier. Cependant, ses services ne sont pas gratuits : en échange, le barbier de Dubuque exige de ses jeunes clients qu'ils lui lisent une histoire pendant qu’ils sont assis sur sa chaise. Holmes croit qu’il fait d’une pierre deux coups : d’une part, l’enfant bénéficie d’une nouvelle tête pour la rentrée scolaire ou pour la photo de classe et de l'autre part, Holmes favorise la lecture chez les plus jeunes. Le héros du quartier affirme qu’il veut encourager le goût de la lecture chez les enfants et que ce moyen de paiement est aussi profitable pour lui que pour ses petits clients. 
 
Crédit :  Spark Family Hair Salon via Facebook
 
Souhaitons que ces initiatives réalisées par ces barbiers de profession soient perpétrées partout dans le monde et qu'elles continuent de changer la vie des gens une tête à la fois. 

Pour voir Nasir Sobhani à l'oeuvre dans un documentaire réalisé par PLGRM : 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES