J'ai erré dans Berlin pendant une semaine (Part I)

Crédit photo: Didier Leroux J'ai erré dans Berlin pendant une semaine (Part I)

« Berlin est pauvre, mais sexy. »
- Klaus Wowereit, maire de Berlin de 2001 à 2014

Juin 2014, vers minuit, mon train effectue une entrée discrète dans la capitale germanique à la station Ostbahnhof. On décharge nos lourds paquets contenant notre monde pour le temps d'un séjour européen. En traversant les tourniquets métalliques de la sortie avec une aisance à la Barychnikov, on aperçoit un attroupement de jeunes gens. On s'approche avec une incertitude incomfortable. Est-ce une bagarre? Des party people « guerlôts »? À cette heure tardive et avec la réputation de notre hôtesse, tout est possible.

Arrêtons le suspense, il s'agissait seulement d'un mini regroupement qui faisait la fiesta avec un band reggae à la sortie d'un métro, une cervoise encannée à la main pour arroser le tout.

J'ai passé au travers de nombreuses cités européennes et plusieurs ressemblances peuvent être tirées entre elles. Berlin est un ovni des vieux pays. Le grain de beauté sur le visage de Cindy Crawford ou, pour les plus jeunes, les sourcils de Cara Delevingne. J'étais enthousiaste d'entreprendre un périple dans une telle contrée étrange. Découvrir et vivre à la berlinoise. Je tiens effectivement à souligner qu'on ne peut se la jouer « touriste de passage » à Berlin et prétendre qu'on a apprécié le séjour. Un peu comme Montréal, Berlin se vit et met nos sens à l'épreuve.

Crédit: Didier Leroux

Si vous passez par l'Allemagne ou même en Europe, vous vous devez de rester au minimum une semaine dans cette ville éclatée. Pour ce faire, je vous dresse une liste de mes constats parsemés de quelques suggestions ici et là, pour bien saisir Berlin. Ne me lancer pas la première pierre, j'oublie probablement un tas de trucs intéressants vu la grandeur de cette cité, alors faites du travel porn et abreuvez-vous des paroles des visiteurs conquis.

- Prière de rester au moins une semaine, sinon vous ne vivrez pas Berlin, vous ne ferez que l'effleurer.

- Je suis un grand randonneur urbain. Les kilomètres ne m'effraient pas, alors j'essaye au maximum de visiter les villes à pieds. Oubliez cela à Berlin, vous perdrez votre temps à traverser des endroits gris et sans intérêt. Utilisez le métro, efficace et régulier. STM, I'm talking to you!

Le zoo de Berlin en vaut le détour. On a cherché Bao Bao, le panda géant vedette du parc, mais une plaque nous a confirmé qu'il était décédé depuis un moment déjà. Trop de bretzels, I guess. RIP Bao Bao.

Crédit: Didier Leroux

- Faites un pique-nique dans le Tiergarten, un immense parc incroyable qui impose plus de 210 hectares de verdure sur le béton urbain. Des étangs, des jardins anglais et français, la promenade d'après-midi ensoleillé est rafraîchissante. Comme moi, vous croiserez probablement quelques nudistes. Tranquilles, ils ne vous voleront pas votre goûter.

- Achetez-vous une bière allemande bien froide (même s'ils n'ont pas de petites montagnes bleues pour vous le dire) pour traverser la ville. Boire dans le métro est techniquement illégal, mais outrageusement permis.

- Vous prévoyez magasiner? Le quartier Scheunenviertel et ses petites rues abritant de jolies boutiques de toutes sortes et, un peu plus au nord, les rues Oderberger, Eberswalder, Bernauer et Kastanien Allee sont les passages obligés.

- Je ne prétends pas connaître l'art contemporain, mais il est impératif que vous découvriez le musée Hamburger Bahnhof, le plus magnifique que j'ai jamais vu. Autant les oeuvres que le musée en soi, qui occupe une ancienne gare de 1847 et remodelé à une sauce moderne, sont sublimes. Un must.

Crédit: Didier Leroux

-Plusieurs constructions sont intéressantes, mais très touristiques : la porte de Brandebourg à l'entrée du Tiergarten, le Reichstag, la Holocaust-Mahnmal, l'Île des Musées, Alexanderplatz, plusieurs pans du mur de Berlin avec l'histoire associée à ces morceaux.

- Parlant du mur de Berlin, de ce qui en reste du moins, ze best est le East Side Gallery. Sur 1,3 km, vous longez ce fameux mur avec des oeuvres « graffitiesques » de 118 artistes de partout sur le globe. Vous avez problablement déjà vu quelques photos de Berlin qui ont été prises à cet endroit mythique.

Crédit: Didier Leroux

- Parlant de graffitis et de street art, si vous aimez ça, Berlin est pour le street art ce que Swarovski est pour les cygnes en crystal.

- Discutez, fraternisez, la capitale allemande abrite un nombre impressionnant d'étrangers qui apportent autant d'idées que de saveurs et de couleurs. Plusieurs disent que la métropole n'est pas très german style bavarois. C'est frais.

- Il y a-t-il des hipsters dans la place? Si oui, les quartiers Kreuzberg, Neukölln et Friedrichshain sont vos tanières.

- Je me suis fait tatoué à Kreuzberg, j'imagine c'est ce qu'on appelle un souvenir impérissable. Je vous donne l'adresse si vous êtes intéressés.

- Ce quartier communautaire possède une forte population turque, je vous conseille fortement d'aller poffer quelques anneaux de narguilé dans un des nombreux cafés, pendant une belle soirée étoilée.

On se revoit la semaine prochaine pour d'autres adresses et anecdotes. Wir sehen uns!

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES