Parce que souffrir de calvitie n'empêche pas d'avoir du style

Parce que souffrir de calvitie n'empêche pas d'avoir du style


Voir ses cheveux disparaître doit être absolument paniquant. Je ne sais pas comment je réagirais au premier abord, je l'avoue; j'ai la chance de n'avoir aucun signe de future perte de cheveux et dans ma famille, tout le monde est garni jusqu'à la fin de ses jours.

Reste que ça change une vie pour certains, et pour d'autres, devenir chauve, c'est le simple fait de passer à un autre état. Il y a une récente avancée dans le monde de la médecine esthétique qui a trouvé le moyen d'augmenter l'efficacité de la transplantation, mais avant que cette méthode soit applicable, 2 ou 3 générations risquent de voir leur crâne se dégarnir. Laissons donc Samson à la mythologie et tournons-nous plutôt vers un moyen efficace et accessible.

Fredrik Ljungberg

Plus virils, plus grands, plus forts
Une étude menée par un chercheur de l'Université de Pennsylvanie a démontré que l'image projetée par les hommes chauves est plus virile : ils seraient perçus comme étant plus grands, plus forts. Pour arriver à cette conclusion, il a fait observer 60 photos d'hommes aux crânes plus ou moins garnis aux participants. Le résultat a été unanime : non seulement les chauves semblaient plus virils, mais les participants les ont jugés plus grands et plus costauds que les autres. De la même manière, ils faisaient d'avantage figure de leaders naturels. Pourquoi? Parce qu'il semblerait que le fait de se raser totalement la tête est un pas vers l'acceptation et une démonstration que ces hommes assument totalement leur état.

Ce chercheur américain (Albert Mannes) aurait été inspiré par sa propre expérience. Le jour où il s'est rasé le crâne, il a remarqué que ses collègues le traitaient différemment. « L'image des militaires ou d'athlètes au crâne chauve entretient cette perception de virilité » justifie-t-il.

Mieux vaut prévenir que guérir,
Mais s'il faut surtout agir que subir, en réalité, le mal se situe au niveau de la perception que l'on a de soi. Souffrant de ce qu’on considère comme étant un problème, le regard d’autrui devient un poids difficile à supporter de manière quotidienne. On pense que notre calvitie devient le centre de l’attention, l’unique objet des regards, des critiques et des blagues. On se sent attaqué ou visé de toutes parts, et l’état d’esprit de souffre-douleur fait surface, nous empêchant d’évoluer dans la sérénité. C'EST TELLEMENT FAUX. Depuis quand la perte de cheveux fait de quelqu'un... une personne moins bien, moins brillante et moins appréciable? Et surtout, votre entourage, au même titre que vous, ne le remarquera plus et il deviendra obsolète d'en parler.

Il faut tout de même se donner un coup de main; il y a quelques ennemis que l'on peut combattre pour prévenir le tout ou du moins, ralentir la perte de cheveux.

1- Les carences alimentaires : une carence en minéraux comme le calcium, le magnésium, le zinc, le potassium et le fer peut influencer la santé de vos cheveux.

2- Le stress : il augmente l’hormone responsable de la calvitie. Donc si on est un grand nerveux, on trouve le moyen d'être en mesure d'avoir des moments de détente et d'avoir un train de vie moins effréné.

3- Les agressions: vos cheveux demandent soin et attention. Diminuez autant que possible l’usage de produits de mauvaise qualité (teinture, fixatif, gel, etc.) et ayez sous la main un shampoing doux approprié à votre type de cuir chevelu.

Chauve et figure et de style
Il n'y a qu'à voir les chauves les plus célèbres pour comprendre que d'avoir le crâne dégarni n'empêche en rien d'avoir du style et d'être séduisant. Bruce Willis, Jason Statham, Kelly Slater, Sean Connery et Vin Diesel sont des figures de proue non négligeables, et encore, je n'aborde même pas la liste des hommes d'affaires les plus puissants de la planète qui sont sans cheveux sur le crâne.

ILa calvitie comporte différents stades, de celle qui débute et qui fait que les cheveux sont moins présents à la frange ou celle qui dégarni le vertex. La solution est simple dans ce cas, faites affaire avec un vrai professionnel de la coiffure. Non pas qu'il va vous faire un beau toupet rapporté à la René Lévesque, mais plutôt un travail sur le long terme qui va vous aider à obtenir un résultat maximal. Selon toutes les publications que j'ai lues, la meilleure solution est de montrer sa vraie nature et d'y aller avec la coupe à blanc, car comme la mode nous l'enseigne, les dogmes de beauté changent... Qui aurait pu prédire que les modèles seraient un jour taille plus, tatoués, percés ou même souffrant de maladie de peau rare? Donc, plus de cachette, soyons nous-mêmes, car comme je le répète souvent, nous sommes tous beau dans notre différence et dans notre individualité!

Petit EXTRA!! Avec la collaboration du Barbier Olivier Horan et son talent en Photoshop, nous avons éméché quelques beaux spécimens, question de prouver qu'avec ou sans cheveux, ils sont séduisants! Et question de pousser plus loin... j'y suis passé aussi! 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES