«Je n’ai pas le temps» - said no one ever

Crédit photo: Norvz Austria «Je n’ai pas le temps» - said no one ever

Avouez-le, c’est souvent votre excuse numéro 1 pour n’importe quelle occasion. Guilty. Par contre, il n’est pas trop tard pour changer ses vieilles habitudes et pour prendre sa vie / son temps en main et le rentabiliser. Mais comment? Grâce au livre You are a badass de Jen Sincero, que je vous avais présenté en début d'année, j’ai réussi à mieux comprendre ce qu’est le temps et je veux partager ça avec vous.
 
Respecter le temps
Bizarre à dire, mais oui, il faut démontrer du respect envers le temps. Par exemple, si vous avez rendez-vous avec quelqu’un, assurez-vous de vous présenter au rendez-vous, et même d’arriver un peu en avance. Pourquoi? Pour avoir une bonne relation avec le temps. En faisant ainsi, vous serez en mesure de mieux comprendre le concept du temps et de l’optimiser au maximum (et surtout, de ne pas faire perdre du temps à vous-mêmes et autrui).
 
La motivation
Quand on se force à faire quelque chose, le temps est à nous, frais et dispo. Voici un exemple du livre de Jen Sincero qui m’a beaucoup marqué: si nous avons 6 mois pour accomplir une tâche, nous accomplissons la tâche en 6 mois. Par contre, si on nous donne un deadline d’une semaine, on va tout faire pour accomplir la tâche en une semaine. C’est logique, non?

Avoir le temps, c’est dans notre tête. Et dès qu’on comprend ce concept et qu’on est motivé, on peut tout accomplir sans se donner l’excuse qu’on «n’a pas le temps».
 
Les distractions
Un bon truc pour rentabiliser et pour ne pas perdre son temps, c’est d’éliminer les distractions autour de nous. En éliminant la télé, les réseaux sociaux, son cellulaire, etc., on investit notre temps pour les bonnes choses. Le truc, c’est de lister ce qui nous distrait: pour ma part, ce sont Facebook et les courriels. Quand vous prendrez conscience des distractions autour de vous, vous pourrez commencer à vous protéger de ces distractions pour vous concentrer sur votre travail.
 
To-do lists
Un autre bon truc pour la gestion du temps, c’est de faire des to-do lists. Honnêtement (à défaut de sembler control-freak, mais bon), je fais des to-do pour mes tâches au travail – divisées en ce qui doit se faire maintenant et ce qui peut être fait plus tard. Je fais aussi des to-do lists pour ma vie de tous les jours. Bien oui, je contrôle mon temps de cette manière, car avec mon travail, Ton Barbier, mes projets perso et ma vie sociale, faut que je sépare mon temps de façon efficace et intelligente.
 
Aussi, c’est en listant et divisant les choses que j’ai à faire que je peux me minder à les terminer pour ensuite profiter de mon temps libre pour mes préoccupations perso.
 
Prendre du temps pour soi
Finalement, ce qu’on ne fait pas assez souvent (je parle pour moi), c’est de prendre du temps pour soi. Malgré nos 40 heures par semaine au travail, les études, notre vie sociale, prendre du temps pour soi-même est la meilleure manière d'avoir du recul sur sa vie trop active. Aussi, ça nous permet de nous grounder, de nous fixer les bons objectifs, et de les redéfinir: on verra plus clairement sur quoi on doit consacrer plus de temps et vice-versa.
 
Somme toute, j’ai pris la décision d’arrêter de donner comme excuse que je n’ai pas le temps et d’utiliser mon temps à son meilleur potentiel. Mon conseil, c’est d’arrêter de chercher des excuses et de consacrer votre temps et votre énergie dans ce que vous sentez qui sera le mieux pour vous (et non pour votre voisin). Croyez-moi, j’ai beaucoup changé depuis et je n’ai jamais été aussi proactif!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES