Né en 1970 à Montréal, le photographe Martin Rondeau s’est taillé une place importante dans le milieu de la mode et des arts. L’originalité de sa technique d’assemblage lui vaut un style personnel remarquable qui parcourt le globe.
 
Dès son plus jeune âge, le monde de la photographie pique sa curiosité. Il plongera très rapidement dans le domaine en assistant de grands photographes qui lui feront parcourir le monde. À ce point, Rondeau a trouvé sa vocation.
 
Depuis les débuts du designer québécois Philippe Dubuc, Rondeau est le photographe officiel de la marque. Son interprétation artistique de la beauté conjugée avec l’esprit Dubuc retient l'attention particulière de la part du monde de la mode. Il réalisera par la suite la couverture du magazine Dress To Kill, le portrait de Denis Gagnon et différents projets pour de grandes entreprises québécoises comme Parasuco et Rudsak.
 
Outre ces contrats commerciaux, le photographe réalise plusieurs projets artistiques indépendants, notamment via une technique unique qu’il a lui-même inventée; la photographie tissée. Cela consiste à découper en lanières une photo pour ensuite reconstituer l’image en la tissant. L’effet 3D rend alors l’image originale ambigue. La sexualité, la nature ainsi que le monde de la pub sont ses thèmes de prédilection. 
 
Ce visionnaire fait rayonner le Québec à travers le monde. Je vous laisse quelques photos en début d’article et vous suggère fortement de faire un tour sur son site web ici.

Image #1

Denis Gagnon

Image #2

Rad Hourani

Image #3

Image #4

Image #5

11ème Confession

Image #6

Image #7

Image #8

Image #9

Image #10

Plus de contenu