2 minutes avec Jeremy Tremblay, le barbier du Mile-End

Crédit photo: @jeremy_wilde 2 minutes avec Jeremy Tremblay, le barbier du Mile-End


Dans le cadre du lancement du nouveau billet à gratter Moustache de Loto-Québec, nous avons fait un portrait de barbier. Nous avons rencontré l’un des barbiers montréalais que l’on admire le plus.

En effet, parmi tous les barbiers de Montréal, Jeremy Tremblay (aka Jeremy Wilde) se démarque par sa technique du ciseau, son compte instagram de feu et bien sûr, son attitude toujours ouverte et professionnelle. On peut justement retrouver sur son compte instagram autant de ses looks urbains que ses dernières réalisations capillaires.
 
La première fois que Ton Barbier a croisé Jeremy, celui-ci faisait des coupes de cheveux et des coupes de barbe dans un événement privé organisé par Les Industries Groom. Depuis, il n’a pas arrêté d’user de ses rasoirs et de ses ciseaux lors d’événements en tous genres, comme à Osheaga et dans les salons de barbiers.
 

 

Cutting hair, dark haired women & breakfast food. Only things I need in life. Captured by the homie @northtrooper

Une publication partagée par Jeremy (@jeremy_wilde) le

Depuis maintenant un an, Jeremy travaille pour le salon de barbier Maison Privée. L’association entre lui et Olivier Kult, qui dirige cette chaîne d’établissements pour hommes, fut tellement fructueuse que Jeremy est aujourd’hui le gérant du salon Maison Privée Mile-End, ouvert en automne 2016.

«Au tout début, j’ai commencé avec mon propre salon. C’était un local que je partageais avec des amis tatoueurs. Les choses allaient très bien, sauf qu’ils sont partis dans un salon de tatouage qui commençait à être big, soit le Only Anger Tattoo», explique Jeremy. On l’a ensuite retrouvé pendant un temps au salon Scotch & Scissors sur Saint-Denis, puis enfin au salon Maison Privée du Centre-Ville.
 
«C’est mon mentor, Pete Goupil, qui m’a tout appris. Quand j’ai commencé, je passais tout mon temps dans son salon de la Rive-Sud, sans même être payé. J’apprenais de lui. Je regardais ses techniques, je passais le balai et je coupais des cheveux à l’occasion.»
 

 

Safe place.

Une publication partagée par Jeremy (@jeremy_wilde) le

Jeremy a aussi passé son diplôme de coiffeur plus rapidement que certains.

«J’avoue que je suis un peu arrogant, car après seulement trois mois sur six d’études, j’en avais marre. J’ai demandé au responsable du programme de me faire passer les examens finaux pour avoir mon diplôme plus rapidement. Il a accepté et je les ai passés haut la main.»
 
Rien n’arrête Jeremy ! Celui-ci a continué de perfectionner sa maîtrise du ciseau à un point tel qu’il donnera prochainement des cours à la Maison Privée Academy, une nouvelle école pour futurs barbiers qui ouvrira ses portes cet été.

«Les premières places sont déjà toutes prises ! Il y a un engouement remarquable pour le projet et on est bien content.»

Et pour terminer, si on veut la dernière coupe tendance de la saison, on demande quoi à Jeremy ?

«Ce qui est très populaire, c’est la longueur et les coupes des années 90, avec un toupet en bol, ou alors une coupe façon young Leonardo DiCaprio. Pensez à l’émission Friends, tous les gars veulent une coupe de cheveux comme eux. Pour la barbe, on la garde courte et la moustache aussi.»
 
Suivez ses aventures sur instagram @jeremy_wilde.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES