La porno féministe existe-t-elle vraiment?

Crédit photo: XConfessions La porno féministe existe-t-elle vraiment?

Fun facts: plus du tiers du trafic Web mondial est orienté vers la pornographie. Une personne sur quatre recherche de la porn sur Google. Tout le monde en regarde, partout sur la planète. Hommes et femmes confondus. 24h/24. PornHub vous observe.

Question d'aller droit au but: oui, la porno féministe existe. Ça fait un bon moment que je me documente sur le sujet et que j'en discute avec mon entourage; disons qu'avec la tonne de courants féministes auxquels on peut adhérer, la controverse peut vite arriver. Overall, la première chose que j'ai réalisée, c'est que les gens ont pas mal de préjugés ou associent rapidement des giga-stéréotypes à l'industrie. Ça, ou ils ne savent pas vraiment que la porno féministe est un thing.

Pour commencer, voici ce que n'est pas la pornographie féministe. Les courts et longs métrages de ce genre ne sont pas uniquement des films de lesbiennes; des histoires de man-hating; des scènes très soft où les personnages ne font que s'embrasser et se donner des hugs; ou encore des réalisations à caractère radical où l'on peut voir des femmes tatouées avec du poil sous les bras.

Malheureusement, c'est l'image un peu clichée qu'on y associe souvent trop vite.
 

Il n'y a pas de modèle prédéfini de la pornographie féministe, mais on y retrouve toutefois plusieurs similarités. Ce qui détonne le plus avec les pornos qu'on retrouve sur des sites comme YouPorn, RedTube et tout le tralala, c'est qu'il est plus facile de s'identifier aux personnages. Pas de faux orgasmes, cris de jouissances et looks plastiques. Pas de femme objectivée ou de scénario mettant l'homme en position évidente de pouvoir. Le plaisir démontré sur l'écran doit être réel et authentique.

De tous les facteurs, celui qui m'a le plus accroché et que j'ai bien aimé, c'est qu'on remarque un esthétisme plus développé et une remise en question des stéréotypes sexuels traditionnels. Étant donné que les productions sont généralement plus underground et qu'elles ne sont pas nécessairement influencées par un désir de succès commercial, on observe une plus grande liberté créative. Il y a une plus importante diversité de corps, de concepts et d'histoires. Un bon film peut tout autant émouvoir qu'exciter, et autant l'homme que la femme peuvent s'y retrouver.

L'élément prédominant, par-dessus tout, c'est le respect et l'éthique qui entourent les productions - que ce soit au niveau de l'environnement, du script ou des conditions de travail. Par exemple, les producteurs s'assurent toujours d'incorporer les réels désirs sexuels des acteurs dans leurs films. Comme le mentionnait Tristan Taormino, productrice de pornographie féministe et coéditrice du Feminist Porn Book, la porno féministe est dédiée à l'égalité des genres et à la justice sociale.

« It is made to empower the performers who produce it and the people who view it. »

Amen.
 

Pour reprendre les propos de la populaire Erika Lust, inauguratrice du mouvement dans les années 2000 et fondatrice des productions Lust Films: la porno, c'est pas juste de la porno. C'est une extension de la société et des valeurs qu'on associe aux genres et aux rôles.

En ce sens, right on. Quand on y pense vraiment, la pornographie a malheureusement pris la place des cours d'éducation sexuelle à l'école, et une grande partie des ados se retrouvent là-dessus. Résultat (et je ne vous apprends probablement rien en écrivant cela): ces derniers pensent donc que c'est vraiment ça, le sexe.

À partir de là, mettons que c'est pas pour rien que les gens sont de plus en plus complexés par leur apparence, et à la limite, que certaines personnes ont tellement de difficulté à sortir des modèles sociaux qu'on associe aux rôles de l'homme et de la femme.

Je ne suis pas en train de dire que la porno contrôle le monde - mais une petite partie, sans doute.

Tant qu'à vouloir s'éclater un peu, autant regarder des films de qualité, non?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES