Ikanos : votre sortie resto pour découvrir d'excellents vins grecs

Crédit photo: Ikanos / Facebook Ikanos : votre sortie resto pour découvrir d'excellents vins grecs

Montréal nous offre une variété de tables à couper le souffle, je ne vous apprends rien. Mais il faut remarquer comment on ne mise pas toujours sur les mêmes éléments afin de remplir l’endroit. Des restaurants travaillent sur l’ambiance et le service, d’autres sur la découverte culinaire, alors que certains mettent définitivement l’accent sur une carte des vins recherchée.

J'ai passé une soirée d’exception au restaurant Ikanos, où on arrive à jongler habilement avec toutes ces sphères. J’ai aussi eu la chance de discuter de la restauration (et de la vie !) avec Constant Mentzas, le chef propriétaire.
 

Crédits : Louis-Philippe Thibault

Le début

C’est un magnifique restaurant que l’on retrouve dans le Vieux-Montréal, un secteur de la ville où on ne passe pas assez de samedis soirs à mon avis. En approchant de la porte du bâtiment, on remarque les cuisines au sous-sol qui sont bien visibles de la rue, à travers de grandes parois vitrées.

À l’intérieur, c’est chic et feutré, tout en demeurant chaleureux et accueillant. Des tables de bois massif se trouvent de part et d’autre d’un bar, au-dessus duquel des globes lumineux sont perchés à différents niveaux. C’est aux abords de ce même bar que l’on retrouve, sur glace, les différents produits de la mer servis chez Ikanos.

Aussi, on ne peut s’empêcher de remarquer, si notre regard se porte vers les fenêtres avant du restaurant, l’immensité des colonnes du siège montréalais des douanes canadiennes. L’immeuble, situé en face, contribue indirectement au décor par son architecture imposante.
 

Crédits : Louis-Philippe Thibault

En plein MTL à table, j'ai eu le privilège de profiter de l’événement «Montréal aime les vins grecs», avec un repas en cinq services, avec accords mets et vins. Ces derniers avaient été choisis par Katia Beli, oenologue de chez Alpha Estate, un vignoble réputé en Grèce.

Katia est venue me rendre visite à la table. On a discuté un peu. Elle est présentement en pleine tournée mondiale pour présenter ses produits. Elle était fière de me présenter des vins un peu plus méconnus des amateurs. Chacun de ses vins goûtait le bonheur.
 

Crédits : Louis-Philippe Thibault

Le milieu

Au cours de la soirée, j'ai constamment été témoin de tout le travail investi afin de rendre chacun des plats savoureux et cohérents dans leur façon d’être servis l’un après l’autre. Chacun des cinq services présentait deux plats à partager, pour un total de dix assiettes. Et l’association avec les vins, d’un service à l’autre, rendait le tout encore plus structuré et harmonieux. Autant pour les vins, que pour les plats, que pour leur combinaison mutuelle, il y avait un crescendo sans équivoque dans la puissance des saveurs.
 

Esturgeon grillé sur planche de cèdre, palourdes, caviar d'aubergines, beurre blanc à l'ouzo et caviar compressé. 
Crédits : Louis-Philippe Thibault

Le repas était simple et sophistiqué en même temps. Le service, faut-il le souligner, était remarquable. Assis au bar avec Constant Mentzas, le chef propriétaire, les discussions animées de fin de soirée ont certainement contribué à ce que le tout passe vite dans mon expérience de la soirée.

Constant me rappelait avec passion ce qu’on oublie trop souvent au sujet des entrepreneurs et ce qui est peut-être encore plus vrai chez les restaurateurs. Ils réalisent leur rêve en devenant des chefs propriétaires. Mais rien n'est de tout repos. Ils doivent jongler constamment avec les coûts des ingrédients de qualité et le juste prix à fixer pour que les plats proposés demeurent attrayants.
 

Pieuvre grillée, haricots blancs au safran, tapenade, poivrons rouges et émulsion au chorizo.
Crédits : Louis-Philippe Thibault

J'ai également beaucoup échangé avec Olivier Paret, le sommelier en résidence chez Ikanos. Il sélectionne avec soins ses bouteilles, surtout en provenance des pourtours de la Méditerranée. Certaines de ses sélections sont faites en quantités si limitées qu’il lui arrive de changer sa carte des vins jusqu’à trois fois par semaine, m'a-t-il mentionné.

La fin

Avec tout ça, je suis arrivé à 19h00 et en mettant les pieds hors du resto, j’avais l’impression qu’il devait être 22h30. Mais non. Il était minuit et demi!

D’entrée de jeu, je vous parlais d’ambiance, de découverte culinaire et d’une carte des vins impressionnante. Or, Ikanos sait offrir tout ça sous un même toit. Impossible? Non. Difficile? Définitivement. C’est un délicat équilibre qu’arrivent à maintenir Constant Mentzas et son équipe chez Ikanos.

Lorsqu’on y passe une soirée, on réalise que ce qui permet de relever ce défi, ce n’est pas la chance, ce n’est pas le hasard : c’est le travail. Et on ne peut qu’encourager ces endroits qui savent offrir un tel produit grâce à leurs efforts, un produit à la hauteur de la réputation culinaire de Montréal.

Ikanos
112 rue McGill, Montréal
Ouvert tous les soirs, du lundi au samedi et ouvert tous les midis en semaine.

 

Ève et Olivier Paret, sommelier chez Ikanos. 
Crédits : Louis-Philippe Thibault

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES